La route des Phares

| 14 jours |2030 km + 3 h 20 de traversée | de Rivière-du-Loup à Tadoussac

Nous habitons un pays de mer et les phares font partie de notre histoire. Ils ont été les sentinelles des marins, ils sont maintenant les gardiens de notre culture maritime. Sur plus de 40 phares qui jalonnent nos côtes, 18 proposent des activités ou des services touristiques au grand public. Lieux d’exposition, auberges, cafés; leur deuxième vie donne aux visiteurs une occasion d’aborder l’histoire et l’architecture d’une façon différente.

Que vous optiez pour une visite guidée, une nuitée dans un phare ou pour un repas avec vue sur la mer, laissez ces lieux empreints de mystère vous révéler quelques-uns de leurs secrets à partager.

Certains phares ou leurs dépendances offrent aujourd’hui le gîte. Si le confort s’est beaucoup amélioré depuis les derniers gardiens de phare, les lieux ont gardé leur atmosphère de légende.

On trouve également six phares aux Îles de la Madeleine, dont un seul encore en activité. Quatre de ces phares vous sont aisément accessibles!

Télécharger le dépliant La route des Phares

Visitez également le site de la route des Phares du Québec.

Itinéraire

Rivière-du-Loup

1

Phare du Pot à l’Eau-de-Vie

Situé dans l’archipel des îles du Pot à l’Eau-de-vie, face à Rivière-du-Loup, le phare du même nom a été entièrement restauré pour vous offrir l’occasion de passer une nuit en plein milieu du Saint-Laurent. Construit en 1862, il a été abandonné en 1964 avant d’être classé monument historique national en 1998 par le gouvernement du Canada grâce à son architecture et à sa situation singulières qui ne manqueront pas de vous charmer. La Société Duvetnor offre des forfaits incluant une excursion commentée autour des îles ainsi que la visite guidée du phare. Vous pouvez également profiter d’un forfait comprenant les repas et une nuitée dans le phare!

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Visite de l’île aux Lièvres

La Société Duvetnor vous invite aussi à parcourir les quelque 45 km de sentiers pédestres de l’île aux Lièvres, longue de 13 km. La pointe Est sera peut-être le lieu où vous rencontrerez un phoque, alors que le chenal nord vous amènera à un endroit idéal pour observer des petits rorquals, des bélugas et des marsouins. Et si vous avez envie d’y passer la nuit, différents types d’hébergement sont mis à votre disposition : auberge, camping et maisonnette.

Excursions aux baleines

De Rivière-du-Loup, vous êtes aussi convié à faire une excursion aux baleines sur le Saint-Laurent avec Croisières AML. En compagnie d’un guide-naturaliste, vous apercevrez des mammifères marins, dont des phoques, alors que les oiseaux marins voleront au-dessus de vos têtes. Une occasion unique d’admirer le paysage et la faune tout en écoutant l’histoire de la région, des îles et des phares ancestraux.

35 km + 30 min de traverséeRivière-du-Loup à l’île Verte

2

Phare de l’île Verte

Premier phare construit au Québec (en 1809), le phare de l’île Verte vous promet un voyage dans le temps. Visitez son musée pour tout savoir sur son histoire et sur ses différents gardiens. Vous pourrez ensuite accéder à la lumière du phare et admirer la vue depuis son sommet, haut de 17 m. Ouvrez l’œil! Vous verrez notamment les phares de l’île Rouge et du Haut-fond Prince, en Côte-Nord. Et pour prolonger l’expérience, passez la nuit dans l’une des maisons du gardien sur le site!

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Visite de l’île Verte

Profitez de votre séjour sur l’île Verte pour pratiquer diverses activités de plein air : randonnée pédestre, vélo, observation de la flore et de la faune et plus. Visitez également les autres attraits de l’île, soit l’École Michaud et le Musée du squelette! On y trouve aussi trois restaurants et plusieurs options d’hébergement.

90 km + 30 min de traverséeL’île Verte à Rimouski

3

Phare de Pointe-au-Père

« 128 marches et plus de 100 ans d’histoire ». C’est ainsi qu’un guide interprète vous conduira au sommet de ce lieu historique national du Canada qui dévoile un panorama majestueux avant que vous ne redescendiez pour visiter les expositions de la maison du gardien du phare. Témoin d’un important naufrage, celui de l’Empress of Ireland qui fit 1012 victimes en mai 1914, le phare est voisin d’un pavillon commémoratif de cette tragédie qui possède, en plus de sa collection, une projection en 3D racontant les événements. Il surplombe également l’Onondaga, le premier sous-marin accessible au Canada, qui vous présentera le quotidien des sous-mariniers grâce à un audioguide des plus captivants.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Île Saint-Barnabé

Située face à Rimouski, l’île Saint-Barnabé propose quelque 20 kilomètres de sentiers de randonnée pédestre qui vous permettront de découvrir la flore et la faune, dont le grand héron, emblème de l’île. Son sentier d’interprétation sur l’histoire de son occupation humaine vous apprendra tout ce qu’il y a à savoir sur cette île de 6 km de long et de seulement 300 mètres de large. Vous pourrez également rester sur l’île en soirée pour admirer les couchers de soleil sur le Saint-Laurent et y passer la nuit en camping sauvage.

Parc national du Bic

Laissez-vous porter par la variété de paysages du parc national du Bic. Observez la faune et la flore lors d’activités de plein air (kayak de mer, randonnées pédestres et cyclables), ou retracez son histoire à travers différentes animations. À noter que par temps clair, au sommet du pic Champlain, il est possible d’apercevoir le phare de l’île Bicquette. Le parc vous offre également la possibilité de dormir en chalet, en camping ou dans un hébergement plus insolite telles une yourte ou une tente Huttopia (en formule prêt-à-camper).

285 kmRimouski à New Richmond

4

Phare de Carleton

Situé dans le parc de la pointe Tracadigash, à Carleton-sur-Mer, ce phare est le premier érigé dans la Baie-des-Chaleurs, en 1872. Son ancêtre de bois a été détruit à deux reprises, mais la population locale l’a reconstruit en 1984. On trouve aux alentours une plage, des sentiers de promenade, ainsi que plusieurs panneaux d’interprétation sur l’histoire de la ville.

Phare de la pointe Duthie

Ce phare est situé dans le Village gaspésien de l’héritage britannique. Vous ne pourrez y entrer, mais la falaise sur laquelle il est installé vous offrira une vue imprenable sur la baie des Chaleurs. Sur le site, vous découvrirez le quotidien des habitants anglophones de la Gaspésie, de la fin du 18e siècle au début du 20e siècle.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche

Relatant la dernière bataille navale entre la France et la Grande-Bretagne pour la possession de l’Amérique du Nord en 1760, ce centre d’interprétation présente notamment dans son exposition les vestiges de la frégate Le Machault. Fait fascinant, le « lieu historique » est en fait l’épave submergée dans la baie des Chaleurs.

160 kmNew Richmond à Percé

5

Phare de la pointe Bonaventure

Situé au cœur de la Baie-des-Chaleurs, près du camping Plage Beaubassin, cet édifice en bois du début du 20e siècle est relativement bien conservé. Construit en 1902, il s’harmonise avec le caractère pittoresque de la côte et symbolise la longue tradition maritime de la région. En saison, le phare est parfois ouvert au public. On peut y entrer et gravir les quelques marches qui mènent à la pièce où se trouvait la lampe autrefois.

Phare de Cap-d’Espoir

En louant la maison de l’assistant-gardien pour votre séjour, vous aurez accès au phare de Cap-d’Espoir. Dominant le calme et la sérénité de son environnement, ce phare est un lieu idéal pour l’observation des oiseaux et des mammifères marins.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac

Remontez dans le temps au Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac et revivez l’aventure de deux compagnies de pêche présentes aux 18e et 19e siècles à travers les personnages du site. Vous pourrez également explorer le plus gros bâtiment de structure en bois d’Amérique du Nord, le chafaud, qui abrite une exposition permanente sur la pêche à la morue.

Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé

À Percé, vous pourrez observer de près le célèbre rocher Percé, pour ensuite vous rendre sur l’île Bonaventure. Ne manquez pas la colonie de fous de Bassan la plus accessible au monde, qui compte quelque 116 000 individus! De plus, en visitant la maison Le Boutillier, vous en apprendrez davantage sur l’histoire des pêches en Gaspésie.

70 kmPercé à Gaspé

6-7

Phare de Cap-Gaspé

Perché sur une falaise de 95 mètres dans le parc national Forillon, le phare de Cap-Gaspé, toujours en activité, est relativement petit : 12.8 mètres de hauteur. On y accède par le sentier « Les Graves ». Les panneaux d’interprétation sur le site vous informeront sur les aides à la navigation utilisées à Cap-Gaspé.

Phare de Cap-des-Rosiers

Le phare de Cap-des-Rosiers est le plus haut phare du Canada. Un guide vous tiendra compagnie et vous en apprendra plus sur son histoire et son fonctionnement lors de votre ascension pour atteindre son sommet, à 34 mètres de hauteur.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Parc national Forillon

Situé à la pointe de la Gaspésie, ce parc vous émerveillera par sa richesse florale et la présence des milliers d’oiseaux marins qui peuplent ses falaises. Côté activités, une multitude de possibilités vous sont offertes : randonnée pédestre, excursion en mer, observation des phoques et du castor et bien plus! Dans le secteur de Grande-Grave, laissez-vous transporter au début du 20e siècle par la visite de différents bâtiments relatant l’histoire de la région.

Croisières aux baleines

À Percé comme à Gaspé, vous pourrez profiter d’une croisière aux baleines en compagnie d’un guide qui vous apportera toutes les informations sur les espèces visibles dans ces secteurs. Ouvrez l’œil et tendez l’oreille à la recherche du souffle des baleines pour les repérer!

225 kmGaspé à Cap-Chat

8

Phare de Pointe–à-la-Renommée

Connu comme étant le phare ayant le plus voyagé au monde, le phare de Pointe-à-la-Renommée vous invite à une visite guidée mêlant architecture et histoire avec, entre autres, la présence de la première station radio-maritime en Amérique du Nord, installée par Marconi en 1904. Vous pourrez en découvrir les subtilités dans une des deux expositions offertes sur le site.

Phare du cap Madeleine

Du haut du phare du cap Madeleine, vous pourrez admirer l’infini de la mer survolée par les fous de Bassan et habitée par les baleines. Le hangar des cornes de brume vous fera découvrir des épisodes de la vie à « Madeleine » et la maison de l’assistant-gardien vous présentera les spécialités gastronomiques de la région, lors d’une pause-café, ainsi que des souvenirs gaspésiens faits main.

Phare de La Martre

Le phare de La Martre vous surprendra par son authenticité due à sa structure en bois unique (et toute rouge) et à sa rotation du module d’éclairage qui est toujours assurée par le système d’horlogerie d’origine. Un guide passionné vous en apprendra davantage sur le phare et ses mystères, alors que l’exposition permanente se trouvant dans le bâtiment adjacent vous permettra de découvrir le développement des lanternes de phares et leur évolution depuis 1700.

Phare de Cap-Chat

Sur la falaise, au pied du cap dont la forme évoque celle d’un chat assis, se tient le phare de Cap-Chat. Toujours opérationnel, il vous invite à découvrir son histoire et celle de ses gardiens à travers divers panneaux d’interprétation. Les sentiers fleuris vous mèneront à la mer, tandis que diverses activités récréatives sont offertes sur le site. La nuit venue, vous aurez aussi l’occasion de dormir dans la maison du gardien du phare.

70 kmCap-Chat à Matane

9

Phare de Matane

Du haut de sa tour cylindrique, le phare de Matane vous permet d’observer le trafic maritime, le parc éolien et les montagnes des Chic-Chocs. Vous seront également présentées une timonerie moderne (radar, émetteur radio, station météo, etc.) et une exposition dans le musée maritime. On y trouve également le bureau d’accueil touristique, situé dans la maison du gardien, pour vous donner toute l’information sur la région.

450 km + 2 h 20 de traversée (traversier Matane-Baie-Comeau)Matane à Havre-Saint-Pierre

10

Traversée vers Baie-Comeau (ou Godbout)

À bord du traversier N.M. F.-A.-Gauthier, profitez de ces deux heures de répit pour découvrir les eaux du Saint-Laurent et se voir dessiner les terres d’une nouvelle région touristique à l’horizon, la Côte-Nord. Le traversier est hautement équipé avec des services de restauration, de bar, de vidéo et de salon de repos pour vous assurer une bonne traversée avant de reprendre la route. Et qui sait, peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir des mammifères 

 

Havre-Saint-Pierre

11

Phare de la Petite île au Marteau

Une visite animée vous fera découvrir l’importance du phare de la Petite île au Marteau et son histoire. Vous pourrez prolonger votre passage sur cette île de la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan par une randonnée pédestre afin d’apercevoir les oiseaux marins ainsi que les fossiles et falaises qui vous apporteront une bouffée de nature.

Phare de l’île aux Perroquets

Situé dans un secteur difficile de navigation, le phare de l’île aux Perroquets a eu une importance capitale. Auparavant occupée par deux gardiens très célèbres dans la région, le compte Henry de Puyjalon et M. Placide Vigneau – tous deux écrivains –, la station de phare vous permet de découvrir la faune et la flore grâce au circuit d’interprétation sur l’île, à l’exposition permanente et aux visites guidées.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan

Comme vous vous trouvez déjà dans la réserve, prenez plus de temps pour découvrir les milliers d’îles et d’îlots granitiques ainsi que la quarantaine d’îles calcaires de l’archipel de Mingan. Au programme : randonnée pédestre, observation de la faune (dont le célèbre macareux moine), camping, etc.

 

VARIANTE

Phare de Pointe-Nord (Cap-de-Rabast) et Station de la Pointe Ouest, Anticosti

Accessible par bateau ou en avion, Anticosti est une île majoritairement habitée par des cerfs de Virginie (166 000 individus pour 300 habitants). La pourvoirie du Lac Geneviève d’Anticosti vous accueille pour une semaine en bord de mer dans la maison du gardien du phare de Pointe-Nord, également appelée Cap-de-Rabast (rabast : lieu où les bateaux se rabattent en attendant la fin du mauvais temps), tandis que la Station de Pointe Ouest vous offre l'hébergement en auberge de jeunesse et la visite guidée de l'île. En plus des richesses naturelles, vous pourrez découvrir l’histoire de l’île à travers l’écomusée. Un tour du côté du parc national d’Anticosti s’impose ensuite pour voir les grottes, chutes et canyons qui font sa renommée.

220 kmHavre-Saint-Pierre à Sept-Îles

12

Archipel des Sept Îles

L’île Grande Basque vous accueille pour une journée de détente sur ses plages et ses sentiers. Découvrez, seuls ou accompagnés d’un guide-naturaliste, la faune, la flore et la géologie à travers ses 12 km de sentiers pédestres. Profitez également de l’occasion pour découvrir la faune ailée et la biologie sous-marine dans le cadre d’une excursion en Zodiac dans l’archipel.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Excursions aux baleines

Du côté de Longue-Pointe-de-Mingan, le Centre d’interprétation de la station de recherche des îles Mingan (MICS), vous fera découvrir les mammifères marins du golfe du Saint-Laurent. Pour en apprendre encore plus, participez à une sortie en mer en compagnie des chercheurs!

140 kmSept-Îles à Baie-Trinité

13

Phare de Pointe-des-Monts

L’exposition du phare de Pointe-des-Monts, sur la vie des gardiens de phares de 1830 à 1964, s’étend sur les sept étages de ce dernier. Vous y trouverez du mobilier, des outils d’époque et des informations sur les autochtones chasseurs de loup-marin (phoque) qui y ont vécu. Le rez-de-chaussée de la maison du gardien est, quant à lui, transformé en auberge et vous invite à passer la nuit dans l’une de ses quatre chambres. Des chalets sont également disponibles à proximité.

285 kmBaie-Trinité à Tadoussac

14

Phare de Bon-Désir

Situé sur le site du Centre d’interprétation et d’observation du Cap-de-Bon-Désir de Parcs Canada, votre dernier phare vous offre une magnifique vue sur le Saint-Laurent, ainsi que sur les phares du Haut-fond Prince et de l’île Rouge. Un sentier vous mènera à l’un des meilleurs endroits pour observer les baleines et les phoques du parc marin du Saguenay – Saint-Laurent. La maison du gardien, quant à elle, vous invite à découvrir une exposition sur la navigation, les mammifères marins et les traces de la présence amérindienne. N’hésitez pas à compléter vos connaissances auprès des guides-interprètes.

Pour poursuivre sur la thématique maritime :

Excursions aux baleines dans le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent

Le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent, d’une superficie de 1245 km2, est le seul parc entièrement maritime de la province. Que ce soit en Zodiac, en kayak de mer ou à bord d’un navire tout confort, prenez part à une excursion en mer pour aller à la rencontre de plusieurs espèces de baleines. À plusieurs endroits, vous pourrez également les voir directement du rivage! Ouvrez l’œil pour voir les bélugas, rorquals à bosse, rorquals bleus et autres mammifères marins!

Parc national du Fjord-du-Saguenay

Le parc national du Fjord-du-Saguenay vous offre des paysages uniques et grandioses, témoins du passage des glaciers, il y a 20 000 ans. Vous y découvrirez un panorama spectaculaire en randonnée pédestre ou en kayak de mer. Le parc vous révélera également ses secrets lors des animations théâtrales, randonnées guidées et causeries.