Le blogue du Québec maritime

Pêche blanche : plaisir et poisson frais garanti!
  • Pêche blanche à Rimouski, Bas-Saint-Laurent.
    Mathieu Dupuis

Pêche blanche : plaisir et poisson frais garanti!

L’hiver, les régions maritimes du Québec recèlent d’activités plus amusantes les unes que les autres. Il en est une qui a le mérite de rassembler la famille au complet, de nous dépayser et, si la chance nous sourit, de transformer le souper en un moment unique et savoureux… Cap sur l’univers immaculé de la pêche blanche, aussi appelée « pêche sur glace »!

Les origines

Pour les peuples des Premières Nations, la pêche blanche était un des moyens de subsister durant la rude saison hivernale. Au fil du temps, ils ont développé une grande connaissance technique et écologique de cette activité. D’ailleurs, que se passe-t-il l’hiver dans un lac? L’eau de surface gèle, alors les poissons descendent vers le fond, là où la température est moins froide et où il y a de la nourriture. Certains entrent dans un état de quasi léthargie alors que d’autres restent actifs : ce sont ces derniers que l’on va essayer d’attraper!

Saviez-vous que les récits racontent que les Autochtones auraient enseigné pour la première fois aux Européens la pêche blanche aux alentours de Trois-Rivières en 1635? On sait aussi que ces savoirs se sont transmis dans nos régions, dans les endroits où Européens et Autochtones cohabitaient. Aujourd’hui, la pêche blanche demeure une activité emblématique des hivers québécois, avec ses lieux incontournables, ses événements rassembleurs et ses adeptes passionnés.

Une question de sécurité

La pêche blanche se pratique entre décembre et mars, selon l’état du couvert de glace. Retenez ceci : pour supporter le poids d’un humain, il faut 4 pouces (10 centimètres) de glace au minimum. Avant de gambader sur une étendue d’eau gelée, il est essentiel de connaître ses points d’entrée et de sortie d’eau, des endroits moins glacés et donc plus dangereux.

Où aller

Il existe une multitude de lieux enchanteurs où aller « taquiner le poisson » lors de la saison froide dans l’est du Québec. Au Bas-Saint-Laurent, on peut notamment observer des pêcheurs à l’œuvre dans la baie de Rimouski. Cette activité se déroule aussi du côté de L’Isle-Verte, de Témiscouata-sur-le-Lac et de Saint-Cyprien. Informez-vous des possibilités de louer une cabane, équipement inclus. De l’autre côté du Saint-Laurent, en Côte-Nord, les guides du Centre de vacances Ferme 5 Étoiles vous montreront les rudiments de la pêche blanche sur leur petit lac! Et aux Îles de la Madeleine, c’est une foule de petites cabanes colorées (non sans rappeler les maisons typiques de ce coin de pays) qui se dessinent à L’Étang-du-Nord. Que vous participiez à une activité encadrée dans nos régions, ou que vous alliez tout simplement à la rencontre des pêcheurs, le plaisir et l’émerveillement seront au rendez-vous!

Canne (ou brimbale!) en main

Vous vous demandez quel type d’équipement est nécessaire à cette pratique? Voici l’essentiel : une terrière manuelle (cette espèce de tournevis géant pour percer la glace), une canne ou une brimbale (pour éviter les tensions dans les poignets), une louche (pour enlever la glace qui tend à recouvrir le trou) et enfin des leurres adaptés aux espèces que vous essayez de pêcher. Mais ne vous inquiétez pas! Il n’est pas nécessaire d’investir dans l’équipement, puisque des activités d’initiation et des locateurs de cabanes peuvent les fournir pour votre sortie.

Les stars de l’hiver sont la truite mouchetée, la perchaude, le doré jaune ou noir, le brochet et enfin l’éperlan arc-en-ciel. Pour votre confort, une tenue chaude et confortable, un petit tapis de mousse ou une chaise seront appréciés lors de votre sortie. Enfin, l’équipement ultime est bien sûr la cabane ou encore la tente qui permet de vous protéger des aléas climatiques et qui colorent les paysages infiniment blancs.

L’hiver est bien installé, et avec lui la glace qui recouvre les lacs de nos régions et les berges du Saint-Laurent. C’est le moment idéal pour découvrir cette activité pratiquée depuis fort longtemps et qui fait aujourd’hui encore le bonheur des petits et des grands. À l’abri dans une cabane colorée et chauffée ou à genoux à même la glace, vous serez subjugué par les mystères des profondeurs et le suspense sera assurément au rendez-vous.

Bonne pêche!

Catégories Quoi faire

Auteur Julie Soyez

Ah, l’air frais qui vous éveille à la beauté des paysages! C’est ça qu’elle aime, Julie Soyez. D’origine française, elle est tombée en amour avec la Belle Province lors d’un voyage d’études en 2013. Depuis, c’est en toute saison qu’elle arpente les plages, forêts, lacs et rivières du Québec, que ce soit à pied, à vélo ou en kayak. Guide en tourisme d’aventure et écotourisme, elle adore partager ses passions pour la nature sous toutes ses formes et n’oublie jamais d’emporter un stylo dans son gros sac!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire