Le blogue du Québec maritime

Les parcs nationaux du Bas-Saint-Laurent racontés par Christophe Périot
  • Parc national du Bic
    Mathieu Dupuis

Les parcs nationaux du Bas-Saint-Laurent racontés par Christophe Périot

Quand on demande à Christophe ce qu’il aime le plus de la région du Bas-Saint-Laurent, il répond la nature et la quiétude. Il a bien choisi son métier, puisque cette nature, il la côtoie tous les jours en tant que guide-naturaliste au parc national du Bic. Il décrit les parcs nationaux de la région comme des territoires très riches en biodiversité, mais aussi d’une grande fragilité. C’est pourquoi il considère important de discuter avec les visiteurs, de les sensibiliser et de leur faire connaître les trésors de ces milieux préservés.

« Ce que j’aime de tous ces parcs, c’est l’accessibilité à des milieux naturels très riches et très beaux. On est là pour sensibiliser les visiteurs à la fragilité de ces écosystèmes, pour que les enfants, qui seront les citoyens de demain, puissent les préserver eux aussi ».

3 parcs nationaux, 3 milieux bien distincts

Christophe explique que chaque parc national est unique et a des caractéristiques qui lui sont propres, autant sur le plan de la géographie, que de l’histoire et du patrimoine culturel.

Le parc national du Bic, bien qu’il soit le plus petit des parcs nationaux, contient à lui seul plusieurs écosystèmes. Vous serez impressionné de voir ses caps, ses baies, ses anses, ses îles et ses montagnes en bordure du Saint-Laurent! En regardant ce décor, il est facile de s’imaginer toutes les aventures qui ont pu s’y dérouler. Les guides sur place pourront d’ailleurs vous raconter une foule d’anecdotes du passé, notamment sur l’origine du nom de certaines îles ainsi que sur la navigation ou la présence des Amérindiens. Une randonnée sur le littoral pourrait aussi vous permettre de rencontrer l’animal emblème du parc : le phoque commun! 

Le parc national du Lac-Témiscouata se situe quant à lui dans un territoire forestier qui abrite un grand lac de près de 40 km de long! L’endroit parfait pour les activités de plein air comme la randonnée pédestre et le canoë! Vous serez également fascinés par toute l’histoire qu’il recèle. En effet, ce secteur est le témoin important d’une présence autochtone, puisque les Malécites qui passaient de la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick, jusqu’au fleuve Saint-Laurent, s’y arrêtaient, entre autres pour y tailler des pointes de flèches. « C’est un parc où l’on retrouve beaucoup d’artéfacts, puisqu’il y a eu des fouilles archéologiques. Alors c’est l’histoire humaine qui s’étale depuis 10 000 ans, en passant par le contact avec les Européens dans les années 1600, en allant jusqu’aux camps de bûcherons qui étaient établis à la fin du 19e et au début du 20e siècle. » raconte Christophe.

On accède au parc marin du Saguenay–Saint-Laurent depuis Rivière-du-Loup, en bateau bien sûr puisque, comme son nom l’indique, il protège un milieu marin. Il s’agit d’ailleurs de la seule aire marine protégée au Québec! Vous pourrez donc y admirer de majestueux mammifères marins tout en contemplant l’immensité des paysages! Sachez que Croisières AML, qui propose cette croisière, est membre de l’Alliance Éco-Baleine, ce qui signifie qu’elle offre des excursions enrichissantes, pratiquées dans le plus grand respect des baleines.

Une foule de surprises vous attendent dans les parcs nationaux du Bas-Saint-Laurent et des guides passionnés comme Christophe se feront un plaisir de vous en apprendre davantage. Bonne découverte!

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire