Le blogue du Québec maritime

Mon voyage en Côte-Nord : Aux oiseaux dans l’archipel des Sept Îles
  • Le Québec maritime

Mon voyage en Côte-Nord : Aux oiseaux dans l’archipel des Sept Îles

IMG_0723_webMalgré la brume qui refuse de se dissiper complètement, Pascale et moi prenons le large cet après-midi pour découvrir l’archipel de Sept Îles. Habillé jusqu’aux oreilles d’un manteau qui agit aussi comme veste de flottaison, nous embarquons dans le Zodiac accompagné de 6 autres personnes et de notre guide, Robert. Vous voyez comment ce look me sied à merveille?

L’excursion se divise en trois parties : Au départ, nous visitons les différents quais de la marina qui incluent celui des plaisanciers, celui des bateaux de pêche commerciale ainsi que le débarcadère des bateaux de croisière. Par la suite, nous longeons la rive pour arriver au quai de chargement de la I.O.C., une usine de transformation du minerai de fer qui est extrait au nord du Québec ainsi qu’au Labrador. Nous avons d’ailleurs la chance de voir un chargement de bateau en direct. Pendant que nous nous trouvons encore près du rivage, Robert nous raconte l’histoire de Sept-Îles.

 

Des cormorans font sécher leurs ailes sur l'île Manowin

Par la suite, nous nous dirigeons vers les différentes îles de l’archipel. Celles-ci se présentent généralement en paires : Petite Boule et Grosse Boule où l’on trouve une culture de moules bleues, Manowin et Corrosol qui accueillent de nombreux oiseaux marins, les îlets de Quen, de petites formations rocheuses ainsi que Petite Basque et Grande Basque.  Est également inclus dans l’archipel, la presqu’île Marconi où plusieurs industries sont installées.

Robert nous explique les particularités de chacune des îles. Pendant ce temps, des dizaines d’oiseaux volent au-dessus de nos têtes, alors que d’autres sont sur les rochers. Je peux rapidement identifier des petits pingouins, des goélands, quelques canards, mais surtout des cormorans, faciles à reconnaître lorsqu’ils se font sécher les ailes au soleil. Malgré la brume, je me suis amusée à les prendre en photo sous tous les angles possibles.

Débarcadère de l'île Grande Basque près de la plage

Nous faisons ensuite escale à l’île Grande Basque pour une durée d’une heure. C’est la seule île aménagée pour recevoir les visiteurs. De notre côté, nous en profitons pour manger notre pique-nique sur la plage alors que d’autres préfèrent participer à l’activité d’identification des organismes marins présents dans la baie de Sept-Îles. Si nous avions eu plus de temps, nous aurions facilement pu marcher quelques heures sur les nombreux sentiers aménagés de l’île, mais ce n’est que partie remise!

 

Si vous êtes de passage à Sept-Îles, la découverte de l’archipel s’impose. Non seulement en apprendrez-vous plus sur l’histoire de Sept-Îles, vous profiterez aussi d’un endroit où les paysages magnifiques sont multiples. Les amateurs de plein air seront ravis de toutes les activités possibles : randonnée pédestre, camping sauvage (sur la plage), kayak de mer, observation d’oiseaux, baignade, etc.

Pour plus d’information, visitez le site Web de Tourisme Sept-Îles.

Tags Duplessis
Catégories Quoi faire

Auteur Tanya Paquet

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire