Le blogue du Québec maritime

Partez à la découverte de nos parcs nationaux cet automne!
  • Parc national Forillon
    Roger St-Laurent

Partez à la découverte de nos parcs nationaux cet automne!

Dans les régions maritimes du Québec, l’automne est une saison de choix pour la pratique d’activités en plein air, notamment dans les parcs nationaux. Des températures plus clémentes, des paysages sublimisés par les teintes orangées des arbres, une faune omniprésente, tous les éléments sont rassemblés pour que votre séjour soit des plus agréables. Je vous présente ici un aperçu de ce qui vous y attend!

BAS-SAINT-LAURENT

Parc national du Bic

Situé en bordure du Saint-Laurent, ce lieu vous charmera avec ses paysages composés de montagnes, de baies, d’anses et d’îles. Profitez des belles journées d’automne pour pagayer à travers ces dernières en kayak de mer! Des excursions guidées sont offertes jusqu’à la mi-octobre et vous permettront de voir le panorama d’un tout autre point de vue. Peut-être aurez-vous l’occasion d’observer quelques phoques gris ou communs au passage. Ces 2 espèces peuvent également être admirées depuis la rive en compagnie d’un garde-parc naturaliste. Amateurs de randonnée, vous ne serez pas en reste grâce aux 25 km de sentiers pédestres et aux nombreux belvédères où il fait bon relaxer et admirer les couleurs automnales. Les férus de vélo pourront quant à eux explorer 15 km de sentiers, la plupart étant accessibles à toute la famille!

Où dormir : prêt-à-camper traditionnel, camping, prêt-à-camper Étoile, yourte, chalet EXP et chalet Écho (disponibilités variables selon dates et secteurs).

Parc national du Lac-Témiscouata

Posé en pleine forêt, ce parc national offre en saison automnale des paysages à couper le souffle. Pour en admirer tous les coloris, arpentez le vaste réseau de sentiers pédestres, totalisant plus de 35 km. Traversant une vieille érablière, le sentier de la Montagne-de-Chert vous donne accès à des panoramas particulièrement spectaculaires en ce temps de l’année! Plusieurs sentiers aménagés pour le vélo permettent aussi de découvrir le parc, ses forêts et ses lacs majestueux. Vous aimez manier la pagaie? Le lac Témiscouata et les Petit et Grand lacs Touladi vous accueilleront en kayak ou en canot pour une expérience unique. Levez les yeux vers le ciel et vous pourrez certainement apercevoir l’une ou l’autre des 150 espèces d’oiseaux habitant aux alentours, dont l’emblématique pygargue à tête blanche.

Où dormir : prêt-à-camper traditionnel et camping (disponibilités variables selon dates et secteurs).

GASPÉSIE

Parc national de la Gaspésie

Avec ses hautes montagnes, dont 25 sommets dépassant les 1000 mètres, ce parc national est le paradis des randonneurs. Plusieurs sentiers, de niveau facile à expert, sont ouverts jusqu’à la fin novembre ou encore à l’année. Opterez-vous pour le mont Olivine, le mont Ernest-Laforce ou le secteur du Lac-aux-Américains? L’automne est aussi une saison de choix pour l’observation de la faune. Jusqu’à la fin septembre, partez à la rencontre du caribou en compagnie d’un garde-parc naturaliste pour tout savoir sur cette espèce menacée de disparition. Le parc national de la Gaspésie abrite également une forte densité d’orignaux. S’il n’est pas rare d’en observer au détour d’un sentier, l’activité « La vallée des Rois » vous permettra quant à elle de mieux comprendre cette espèce (jusqu’à la mi-octobre).

Où dormir : prêt-à-camper traditionnel, camping et chalet (disponibilités variables selon dates et secteurs). Au Gîte du Mont-Albert jusqu’à la mi-octobre.

Parc national Forillon

À l’extrémité de la péninsule gaspésienne, partez à la découverte d’une multitude de richesses naturelles sur terre et en mer! Profitez d’une randonnée pédestre pour admirer les paysages forestiers aux couleurs chatoyantes. Plusieurs options de sentiers s’offrent à vous selon votre niveau, notamment celui menant au sommet de la tour du mont Saint-Alban, d’où vous aurez une vue à couper le souffle sur 360 degrés! Les eaux bordant les falaises de Forillon recèlent plusieurs espèces de mammifères marins. Ainsi, jusqu’en octobre, vous pourrez voir les grandes baleines du golfe du Saint-Laurent lors d’une excursion en mer ou naviguer sur les eaux en kayak de mer en compagnie des phoques! Pour en savoir plus sur la faune terrestre, prenez part aux activités d’interprétation automnales mettant en vedette le castor et l’orignal! Certains sites patrimoniaux vous sont également accessibles, tels que le magasin général Hyman & Sons (début octobre), la batterie de défense côtière de Fort-Péninsule et le phare de Cap-Gaspé.

Où dormir : prêt-à-camper oTENTik tout équipé et camping (disponibilités variables selon dates et secteurs).

Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé

Du côté de Percé, on ne peut passer à côté de ce joyau naturel. Après avoir visité Le Chafaud, sur la terre ferme, embarquez-vous pour une excursion en mer vers l’île Bonaventure (jusqu’à la mi-octobre). Vous aurez ainsi la chance de contempler le rocher Percé de près! Sur l’île, apprenez-en plus sur l’histoire de la pêche à la morue dans la région en visitant l’ancienne maison du gérant de pêche, puis partez sur les sentiers de randonnée pédestre. Ils vous conduiront à l’incontournable colonie de fous de Bassan, la plus accessible au monde. Sur place, un garde-parc naturaliste répondra à toutes vos questions!

Parc national de Miguasha

Au cœur de la Baie-des-Chaleurs, ce site inscrit sur la prestigieuse liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO vous fera remonter quelque 380 millions d’années dans le passé. Jusqu’à la fin octobre, parcourez les expositions présentant l’impressionnante collection de fossiles ayant fait la renommée de l’endroit, dont l’unique spécimen complet d’Elpistostege watsoni au monde! À l’extérieur, une randonnée sur le sentier longeant la falaise fossilifère vous procurera une foule d’informations sur l’histoire de la vie sur Terre (lisez attentivement les panneaux d’interprétation!) et vous donnera un point de vue incomparable sur l’estuaire de la rivière Ristigouche.

CÔTE-NORD

Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent

Saviez-vous qu’il est possible d’observer les baleines du Saint-Laurent en automne? Certaines excursions en mer sont même offertes jusqu’au début de novembre! Pas étonnant que le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent soit l’un des meilleurs endroits au monde pour l’observation des mammifères marins… Vous n’avez pas le pied marin? Qu’à cela ne tienne! Installez-vous sur un rocher dans le secteur de Cap-de-Bon-Désir ou du Centre de découverte du milieu marin et vous aurez de bonnes chances d’apercevoir quelques rorquals à proximité. Ces deux sites d’interprétation offrent également diverses expositions pour vous permettre d’en savoir plus sur le monde marin!

Parc national du Fjord-du-Saguenay

Bordant le mystérieux fjord du Saguenay, ce parc national vous offre des points de vue sur des paysages grandioses! Découvrez-les du haut des falaises et des caps lors d’une randonnée pédestre ou à partir de la surface de l’eau à l’occasion d’une sortie guidée en kayak de mer. Les amoureux de la faune seront servis dans les secteurs de Baie-Sainte-Marguerite et de Baie-de-Tadoussac. Alors que le premier est un endroit de choix pour apercevoir des bélugas (rendez-vous au belvédère La Halte du Béluga!), le second vous donnera la chance d’observer plusieurs espèces de baleines à proximité de la rive. Lorsque ces dernières quittent le secteur pour leurs aires d’hivernage, la faune ailée prend le relais! En compagnie de l’équipe de l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac, vous serez captivés par les nombreux oiseaux migrateurs des alentours (on en recense 300 000 par an!), dont les nyctales, de charmantes petites chouettes nocturnes.

Où dormir : camping et chalet Écho (jusqu’à la mi-octobre).

Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan

Vous pourrez explorer certains secteurs de ce parc national jusqu’à la fin de septembre. Vérifiez toutefois les horaires, car ceux-ci sont souvent modifiés à cette période de l’année. Après une visite du centre d’accueil de Havre-Saint-Pierre et de son exposition Témoins de la vie aux îles de Mingan, rendez-vous sur l’île Quarry pour participer à l’activité d’interprétation Une mosaïque d’habitats. En compagnie d’un animateur-guide qui répondra à toutes vos questions, vous traverserez des décors plus surprenants les uns que les autres : forêt, lande, littoral, tourbière. Le clou du spectacle? La rencontre avec les mystérieux monolithes de calcaire qui font la renommée des lieux!

Où dormir : prêt-à-camper oTENTik.

Alors? Visiterez-vous l’un de nos parcs nationaux cet automne? Un conseil : prenez bien le temps de valider les horaires de saison lors de la planification de votre itinéraire!

Auteur Anne-Josée Pineau

Native du Bas-Saint-Laurent, Anne-Josée Pineau est une amoureuse de son coin de pays et elle ne se fait pas prier pour le faire découvrir aux autres. Jamais bien loin du bord de mer, elle est fascinée par les phares et pourrait bien se nourrir uniquement de fruits de mer! Sur le blogue du Québec maritime, elle aime vous présenter les attraits les plus originaux de nos régions, vous faire saliver en parlant des saveurs locales et vous intriguer en vous révélant quelques beautés cachées de notre territoire. Bref, elle souhaite vous donner une foule d’idées pour que vos vacances soient inoubliables!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire