Le blogue du Québec maritime

Les parcs nationaux et sites naturels côtiers à ne pas manquer dans l’est du Québec
  • Parc national Forillon
    Mathieu Dupuis

Les parcs nationaux et sites naturels côtiers à ne pas manquer dans l’est du Québec

Les régions maritimes du Québec vivent au rythme de la mer, omniprésente dans le paysage. De nombreux parcs nationaux et sites naturels vous offrent d’ailleurs des points de vue spectaculaires sur l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Voici quelques-uns des plus beaux endroits pour les apprécier! 

Bas-Saint-Laurent

Réputé pour son littoral accidenté composé de petites anses, de grandes baies et de caps saillants, le parc national du Bic se démarque par sa géographie variée. Cette diversité de décors fait son charme et vous permet d’admirer le majestueux Saint-Laurent sous des angles différents à chaque détour. Une fois sur place, pourquoi ne pas faire une sortie en kayak de mer pour être vraiment aux premières loges du spectacle qu’il déploie?

Même si elle est située à quelques kilomètres seulement du centre-ville de Rimouski, l’île Saint-Barnabé saura vous dépayser. Découvrez-la au gré des sentiers de randonnée qui la sillonnent et des haltes thématiques qui présentent des pans parfois étonnants de son histoire. Mais surtout, imprégnez-vous du calme qui l’habite en flânant sur la grève ou lors d’un séjour en camping pour y apprécier en toute quiétude un magnifique coucher de soleil sur la mer.

Plus en amont, la Société Duvetnor protège un groupe d’îles au large de Rivière-du-Loup, dont l’île du Pot à l’Eau-de-Vie et l’île aux Lièvres.  Le Saint-Laurent est plus étroit à cette hauteur, ce qui crée des points de vue imprenables, autant sur la rive nord que sur la rive sud. Avec un peu de chance, vous pourrez voir des mammifères marins émerger à la surface de l’eau à proximité du rivage.

Gaspésie

Situé à l’extrémité de la péninsule gaspésienne, le parc national Forillon vous donne cette impression de vous trouver au bout du monde. Le golfe du Saint-Laurent et la baie de Gaspé bordent ce site sans pareil, et vous pouvez les admirer de différents angles, notamment du haut de la tour du mont Saint-Alban où la vue sur 360 degrés vous coupera le souffle à coup sûr.

Plus au sud dans le golfe se trouve le parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé. L’île Bonaventure est sillonnée de sentiers de randonnée dont les détours vous réservent de merveilleuses surprises comme la rencontre avec une immense colonie de fous de Bassan (la plus accessible au monde!) et des points de vue imprenables sur le large, avec l’imposant rocher Percé et les falaises escarpées de la côte. Celles-ci, forgées au fil de 500 millions d’années, sont mises en lumière au Géoparc mondial UNESCO de Percé. Découvrez cette géologie remarquable dans le cadre d’une activité guidée ou d’une randonnée, et faites des pauses aux belvédères répartis le long des sentiers pour apprécier le tableau exceptionnel à l’horizon. Ne manquez pas la plateforme vitrée suspendue, perchée sur la falaise à 200 mètres d’altitude!

Le secteur de la Baie-des-Chaleurs a également son lot de points de vue sur la mer, dont le plus spectaculaire est sans contredit celui qui s’offre à vous du sommet du mont Saint-Joseph. Plus près du niveau de l’eau, le parc national de Miguasha compte également des sentiers de randonnée le long de l’estuaire de la rivière Ristigouche. Il s’agit de l’un des rares endroits au monde où vous pouvez examiner un site fossilifère durant une randonnée.

Incontournable site pour quiconque visite la Gaspésie, les Jardins de Métis constituent l’un des plus grands jardins en Amérique du Nord. Ce lieu historique national regroupe plus de 3 000 espèces et variétés de plantes, dont le fameux pavot bleu de l’Himalaya qui apprécie particulièrement le climat humide et frais de l’estuaire du Saint-Laurent. Après votre visite des jardins, relaxez aux abords de la villa Estevan dans ce décor enchanteur donnant sur la mer. 

Côte-Nord

Saviez-vous que l’un des meilleurs endroits au monde pour l’observation des baleines se trouve dans nos régions? De mai à octobre, marsouins, petits rorquals et baleines à bosse fréquentent les eaux du parc marin du Saguenay – Saint-Laurent. Il est possible de les observer dans leur milieu naturel dans le cadre d’une excursion en mer, ou même à partir de la rive, notamment au Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir et au Centre de découverte du milieu marin.

Connexe au parc marin, le parc national du Fjord-du-Saguenay a tout pour plaire aux adeptes de kayak de mer. Votre embarcation à fleur d’eau vous donne un point de vue unique sur les hautes parois qui bordent le fjord et sur l’impressionnante embouchure de celui-ci, où la large rivière se jette dans le Saint-Laurent. Les sites de camping rustique spécialement aménagés pour les kayakistes et, dans certains cas, accessibles seulement par l’eau, prennent une touche particulièrement féérique à la tombée du jour.

À l’autre extrémité de la route 138, la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan protège l’environnement hors du commun de ce chapelet d’îles et d’îlots qui s’étend dans le golfe du Saint-Laurent sur près d’une centaine de kilomètres. Certaines îles comportent des sentiers balisés pour en faciliter l’exploration sur une base autonome ou dans le cadre d’une activité guidée. Venez vivre un dépaysement garanti, dans un milieu incomparable ponctué de monolithes sculptés par le vent et l’eau au fil de millions d’années et ayant l’immensité de la mer pour toile de fond.

Autre lieu unique en son genre, l’île d’Anticosti présente également un cadre plus grand que nature. Découvrez ses attraits multiples et variés au gré de randonnées autonomes dans le parc national d’Anticosti, notamment ses chutes vertigineuses et ses impressionnantes falaises, créant de magnifiques points de vue dominant le golfe du Saint-Laurent.

À partir de la ville de Sept-Îles, prenez part à une excursion en bateau pneumatique ou en kayak de mer pour explorer l’archipel des Sept Îles, ou encore faites une randonnée pédestre sur l’île Grande Basque, pour en découvrir la faune et la flore, tout en vous laissant porter par l’air vivifiant du large.

Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes est quant à lui reconnu pour ses nombreux écosystèmes, allant de la forêt boréale aux battures, en passant par la plage et les dunes, en plus d’accueillir le deuxième plus grand marais salé du Québec. Ce site magnifique attire une faune riche – on y retrouve pas moins de 255 espèces d’oiseaux – que vous pouvez observer en parcourant un réseau de sentiers dans un cadre grandiose en bordure du Saint-Laurent.

Îles de la Madeleine

Comme bien des milieux insulaires, les Îles de la Madeleine constituent un monde à part, entre autres en raison de leur géographie unique. Admirez les panoramas grandioses sur le golfe du Saint-Laurent, notamment à partir de Big Hill, sur l’île d’Entrée,  ou du belvédère surplombant le port de Cap-aux-Meules. Explorez à partir de la mer, à bord d’un kayak, les spectaculaires falaises de grès rouge de Fatima et de Gros-Cap où les éléments ont taillé des grottes et des arches aux formes particulières. Et ne manquez pas le toujours sensationnel spectacle d’un coucher de soleil sur la mer à partir du secteur de la Pointe, à Havre-aux-Maisons!

Sur une île, du haut d’une montagne ou d’une falaise, ou encore à fleur d’eau, le Saint-Laurent vous offre un décor unique, qui varie en fonction des saisons, de la luminosité et des éléments, mais qui vous promet toujours de grandes émotions. Venez l’admirer de vos propres yeux!

Auteur Jean-Pascal Côté

Traducteur agréé et grand amateur de plein air, Jean-Pascal travaille comme rédacteur et traducteur pigiste à partir de son Bas-Saint-Laurent natal. Il s’évade régulièrement en vélo de route, de cyclotourisme et de cyclocross, en ski dans les montagnes de la région ou de l'ouest du pays, ou encore en kayak de mer sur le fleuve Saint-Laurent. Il entretient constamment mille et un projets de voyage. Il tient également un blogue portant sur ses escapades en cyclotourisme qu’il alimente sur une base, de son propre aveu, très irrégulière.

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire