Le blogue du Québec maritime

10 parcs nationaux : 10 trésors insoupçonnés
  • Parc national Forillon
    Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

10 parcs nationaux : 10 trésors insoupçonnés

Qu'il s'agisse des fous de Bassan du parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, des hauts sommets du parc national de la Gaspésie, des îles du parc national du Bic ou des monolithes de la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan, les parcs nationaux de nos régions ont tous leurs attraits vedettes. Mais ces territoires protégés dévoilent d'autres facettes, parfois méconnues. Je vous en présente quelques-unes ici...

Parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé

Découvrez le patrimoine bâti du parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé© Sébastien Larose/Le Québec maritime

Une journée sur l'île Bonaventure serait incomplète sans une visite à la colonie de fous de Bassan la plus accessible au monde. Pour vous y rendre, empruntez le Chemin-du-Roy et profitez-en pour découvrir un tout autre aspect de cette île au large de Percé : son patrimoine bâti. Relatant la riche histoire de l'occupation des lieux à travers les époques, celui-ci comprend plusieurs maisons récemment restaurées où vous en apprendrez davantage sur l'industrie de la pêche à la morue et sur la villégiature sur l'île. Curieux d'en savoir plus? Prenez part à l'activité guidée « Dans les pas des insulaires ».

Parc national de la Gaspésie

Les caribous du parc de la Gaspésie© Steve Deschênes/Tourisme Gaspésie

Les montagnes du parc national de la Gaspésie (25 dépassant les 1000 mètres!) font le bonheur des randonneurs. Saviez-vous que les plus hautes d'entre elles abritent la seule harde de caribous au sud du Saint-Laurent? Avec des dénivelés aussi importants, plusieurs climats différents cohabitent sur le territoire, dont la forêt boréale et la toundra alpine, habitat de prédilection de cette espèce. On peut observer des caribous entre juin et septembre, notamment sur le sentier du mont Jacques-Cartier, qui culmine à 1270 m. En présence de l'animal, il est recommandé de cesser de bouger et de demeurer silencieux, par respect et pour votre sécurité, mais aussi pour profiter au maximum de ce moment privilégié! Des randonnées en compagnie d'un garde-parc naturaliste sont offertes, informez-vous.

Parc national Forillon

À l'extrémité de la péninsule gaspésienne, Forillon fascine par ses falaises abruptes et sa forêt boréale qui abritent une faune variée. Cependant, ce lieu aujourd'hui protégé fut longtemps habité... Visitez ses différents sites patrimoniaux pour tout savoir à ce sujet. À Grande-Grave, entrez dans la maison Dolbel-Roberts pour découvrir la vie des Jersiais, Irlandais, Écossais et autres communautés qui ont habité Forillon, puis rendez-vous au magasin général Hyman & Sons afin de vous imprégner de la captivante histoire de la pêche à la morue. Du côté de L'Anse-Blanchette, la maison de la famille Blanchette témoigne du mode de vie des pêcheurs-cultivateurs au tournant du 20e siècle et, finalement, le secteur de Fort Péninsule vous révélera un épisode méconnu de la Seconde Guerre mondiale, grâce à la seule batterie côtière entièrement préservée et accessible à tous au Québec.

Parc national de Miguasha

Inscrit sur la prestigieuse liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le parc national de Miguasha recèle une impressionnante collection de fossiles qui vous ramènera quelque 380 millions d'années dans le passé. Vous pouvez bien sûr les découvrir en visitant les expositions, mais également en faisant un tour du côté de la falaise fossilifère. Suivez le sentier de randonnée pédestre « L'évolution de la vie », long de 3,5 km, où des panneaux vous racontent l'histoire de la vie sur la planète, et participez à l'activité « Dans l'oeil du géologue ». Celle-ci vous permettra de poser toutes vos questions sur la géologie, les fouilles et les fossiles à un garde-parc naturaliste chevronné!

Parc national du Lac-Témiscouata

Au Jardin des Mémoires du parc du Lac-Témiscouata© Marc Loiselle/Le Québec maritime

S'étirant le long du plus grand lac du Bas-Saint-Laurent, ce parc vous invite à découvrir ses paysages somptueux par la pratique de plusieurs activités de plein air. Et si l'histoire vous intéresse, sachez que vous pouvez aussi participer à des activités de fouilles archéologiques! En compagnie d'archéologues d'expérience, prenez part aux recherches du parc et découvrez des secrets enfouis depuis des millénaires! Ayant lieu au Jardin des Mémoires, cette activité nécessite une inscription à l'avance et est limitée aux groupes de 4 personnes. Réservez votre place dès maintenant!

Parc national du Bic

Ce parc national en bordure du Saint-Laurent abrite une foule d'espèces animales, qu'il s'agisse de cerfs de Virginie, de petits mammifères tel le renard roux, de phoques communs ou gris, ou encore d'oiseaux marins comme l'eider à duvet, emblème du parc. Peu de gens savent cependant que Le Bic est également un lieu de prédilection pour l'observation des oiseaux de proie, lors de la migration printanière! En effet, ceux-ci longent la côte dans ce secteur en remontant vers le nord de la mi-mars à la fin mai. Il vous faudra vous rendre au belvédère Raoul-Roy pour les observer. N'oubliez pas vos jumelles!

Parc national du Fjord-du-Saguenay

Peut-être aurez-vous la chance d'observer les bélugas au parc national du Fjord-du-Saguenay© Jean-Pierre Sylvestre/Le Québec maritime

Des paysages démesurés, un fjord creusé par les glaciers et long de 100 km, un cocktail d'eaux douces et salées, ainsi qu'une foule d'activités de plein air caractérisent le parc national du Fjord-du-Saguenay. Cependant, un tour du côté du secteur Baie-Sainte-Marguerite vous réservera peut-être toute une surprise! Installez-vous confortablement au belvédère et peut-être aurez-vous la chance d'apercevoir des bélugas! Cette sympathique baleine blanche, une espèce menacée, visite régulièrement les lieux. Tendez l'oreille; vous entendrez possiblement quelques vocalises au loin!

 

Parc marin du Saguenay – Saint-Laurent

Seule aire marine protégée au Québec, il s'agit également de l'un des meilleurs endroits au monde pour voir des mammifères marins. En complément à vos activités d'observation, qu'elles soient en mer ou de la rive, le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent vous accueille dans l'un de ses lieux d'interprétation, le Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir et le Centre de découverte du milieu marin. Au programme : exposition, activité en direct avec des plongeurs, visite d'un phare et plus... De quoi satisfaire les esprits les plus curieux!

Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan

Cypripède Jaune à la réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan© Parcs Canada - Alaïs Nevert

Si les sympathiques macareux moines et les fantomatiques monolithes font la renommée de l'archipel de Mingan, on en sait beaucoup moins sur sa flore, pourtant bien particulière. On y recense près de 500 espèces de plantes vasculaires — dont 82 sont classées « rares et d'intérêt » —, 190 espèces de lichens et quelque 300 espèces de mousses, et ce, sur seulement 110 km2! Cette concentration exceptionnelle d'espèces végétales s'explique par la variété de milieux naturels de l'archipel (littoral, lande, forêt boréale, marais salé, tourbière...) et par son sol calcaire, qui favorise la présence de certaines plantes. Découvrez-les lors d'une randonnée pédestre sur les sentiers aménagés!

Parc national d'Anticosti

Célèbre pour ses milliers de cerfs de Virginie et pour sa chute Vauréal, haute de 76 mètres, Anticosti dissimule aussi l'une des plus longues cavités souterraines au Québec. Baptisée « grotte à la Patate », elle n'a été découverte qu'en 1980, alors que sa formation remonterait à la dernière glaciation. Une exploration dans ses profondeurs vous permettra notamment de comprendre les facteurs ayant mené à sa création.

Alors? Êtes-vous prêts à explorer les trésors insoupçonnés de nos 10 parcs nationaux? Faites-nous part de vos découvertes! 

Auteur Anne-Josée Pineau

Native du Bas-Saint-Laurent, Anne-Josée Pineau est une amoureuse de son coin de pays et elle ne se fait pas prier pour le faire découvrir aux autres. Jamais bien loin du bord de mer, elle est fascinée par les phares et pourrait bien se nourrir uniquement de fruits de mer! Sur le blogue du Québec maritime, elle aime vous présenter les attraits les plus originaux de nos régions, vous faire saliver en parlant des saveurs locales et vous intriguer en vous révélant quelques beautés cachées de notre territoire. Bref, elle souhaite vous donner une foule d’idées pour que vos vacances soient inoubliables!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire