Le blogue du Québec maritime

Connaissez-vous ces noms de lieux inusités de l’est du Québec?
  • Municipalité de Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Connaissez-vous ces noms de lieux inusités de l’est du Québec?

Si vous avez déjà parcouru les routes des régions maritimes du Québec ou jeté un coup d’œil à une carte qui les illustre, vous avez sans doute été surpris par les nombreux noms de lieux originaux, voire inusités, qui ont été donnés à certaines villes et certains villages ou même à des éléments du paysage comme les lacs, les rivières, les caps et les montagnes. Nous en avons répertorié quelques-uns qui vous feront assurément sourire!    

Des origines autochtones

En visitant l’est du Québec, vous constaterez le riche et bien présent héritage des Premières Nations, à commencer par la toponymie. On retrouve par exemple Kamouraska, Pohénégamook, Sayabec, Amqui (Psst! Ces derniers se prononcent « Sébec » et « Amkwi »), Les Escoumins et Natashquan, tous des noms de villes ou de villages. Pour découvrir leur signification et vous familiariser avec d’autres, consultez nos billets blogue sur l’héritage des Malécites, des Micmacs et des Innus dans nos régions.

Une toponymie religieuse

Comme ailleurs dans la province, notre histoire est teintée de la grande influence de la religion catholique. Il est donc très fréquent de voir des noms de lieux y faisant référence, certains plus marquants que d’autres. On pense à Saint-Modeste et à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs au Bas-Saint-Laurent, à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine (la municipalité qui porte le plus long nom au Québec!) en Gaspésie, à Rivière-Pentecôte (la rivière qui donne le nom à cette ancienne municipalité a été baptisée ainsi par Jacques Cartier, qui est passé devant le jour de cette fête religieuse) en Côte-Nord, ou encore à Fatima (comme la petite ville portugaise où la Vierge Marie aurait fait des apparitions), aux Îles de la Madeleine, pour ne nommer que ceux-là!

De petits et grands animaux

Les endroits qui portent des noms d’animaux amusent toujours les enfants! On retrouve par exemple Rivière-du-Loup au Bas-Saint-Laurent et Pointe-aux-Loups aux Îles de la Madeleine, Chute-aux-Outardes et Pointe-aux-Outardes en Côte-Nord, Tête-à-la-Baleine en Basse-Côte-Nord, ainsi que Cap-au-Renard et Cap-Chat en Gaspésie. Donc, en plus de voir de nombreuses espèces animales dans nos régions, on les trouve aussi dans la toponymie!

Toutes sortes d’histoires

Bien souvent, des lieux sont nommés en lien avec des légendes, des faits vécus et des personnalités du coin. Saviez-vous que le village de Manche-d'Épée, en Gaspésie, a été baptisé ainsi puisque le premier des pionniers de l’endroit aurait trouvé une épée brisée sur le rivage? Le hameau de Baie-Johan-Beetz, en Côte-Nord, tient quant à lui son nom de l’aristocrate belge, Johan Beetz, qui, grâce à ses connaissances en médecine, mit le village en quarantaine lors de la grippe espagnole de 1918, permettant ainsi de sauver bien des vies! Aux Îles de la Madeleine, il est très fréquent que des caps, des anses ou d’autres éléments du paysage portent le prénom de Madelinots : anse à Johnny, anse à Alphonse, pointe à Nelson, cap à Adèle, cap à Célestin, cap à Isaac… et on pourrait continuer encore longtemps!

Inspirés par le paysage

Les éléments du décor peuvent aussi être à l’origine de certains noms. En Gaspésie, on trouve par exemple les villages de Les Boules (faisant référence à la forme arrondie des rochers qu’on voit dans le Saint-Laurent à proximité) et de Grosses-Roches (pour les nombreux rochers que la marée basse dévoile). Aux Îles, on a Big Hill, le plus haut sommet de l’archipel situé sur l’île d’Entrée, Belle-Anse, un endroit magnifique comme vous pouvez vous en douter, et le rocher du Corps Mort, au large de l'île du Havre Aubert, dont la forme rappelle un être couché, sans vie. Ce nom est aussi donné à une bière de la microbrasserie À l’abri de la Tempête.

Les contradictoires

Il peut y avoir quelques contradictions entre ce que le nom d’un endroit évoque et ce qu’il en est réellement… C’est le cas de Routhierville en Gaspésie, un secteur où habitent une dizaine de personnes seulement, donc bien loin de la ville qu’on peut s’imaginer. En Côte-Nord, à 100 km au nord du réservoir Manicouagan, est situé le lac Pas d’Eau! Il est vrai que le niveau peut y être très bas, mais c’est quand même drôle, non? Il y a aussi la Grosse Île, aux Îles de la Madeleine, qui est en fait l’une des plus petites parmi les principales de l’archipel (son relief est toutefois un peu plus élevé que les autres).

Les difficiles à dire sérieusement…

On peut difficilement penser à glisser ces noms de lieux dans une conversation en gardant son sérieux… À commencer par Saint-Louis-du-Ha! Ha! au Bas-Saint-Laurent. Plusieurs théories sont évoquées pour expliquer ce drôle de nom, mais le plus plausible est que l’archaïsme « haha » désigne une voie sans issue, et dans ce cas-ci, la courbe prononcée du lac Témiscouata, près du village, qui forçait les voyageurs à faire un portage de 80 km! Toujours dans cette région, on peut tomber sur l’anse à Mouille-Cul au parc national du Bic, ou l’anse Qui-pue sur l’île aux Basques. En Côte-Nord, on trouve le secteur de Moisie à Sept-Îles, connu pour sa rivière à saumon et sa superbe plage, et la Baie des tous-nus à Port-Cartier, un lieu de prédilection des amateurs d'escalade. Maintenant que vous connaissez l’existence de ces lieux, vous serez peut-être un peu moins surpris quand vous les croiserez! 

Et ce n’est qu’un mince aperçu des noms d’endroits rigolos que l’on trouve dans l’est du Québec! Lesquels sont vos préférés? En avez-vous d’autres à ajouter à cette liste?

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire