Le blogue du Québec maritime

L’hiver dans les parcs nationaux : les plus beaux points de vue
  • Parc national du Bic
    Sépaq / Mathieu Dupuis

L’hiver dans les parcs nationaux : les plus beaux points de vue

L’hiver, la nature revêt un épais manteau de neige qui donne un tout autre cachet aux paysages. Enfilez tuque, gants et vêtements chauds, et venez admirer les plus beaux points de vue des parcs nationaux du Québec maritime. Voici quelques suggestions à prendre en note!

Parc national de la Gaspésie

Le mont Olivine, l’une des destinations les plus populaires du parc national de la Gaspésie en hiver, et pour cause, est accessible uniquement aux raquetteurs, à partir du Centre de découverte et de services ou du stationnement du Ruisseau-Isabelle (aller-retour de 12 et 8,6 km, respectivement). Dans les deux cas, vos efforts sont récompensés dès que vous émergez de la limite forestière en atteignant la crête, alors que les montagnes aux sommets dénudés et la vaste cuve du mont Albert s’offrent à vous dans toute leur splendeur.

Si vous avez le temps et l’énergie, poursuivez votre chemin jusqu’à l’abri de la Serpentine, qui lui, est également accessible aux skieurs de randonnée à partir du stationnement du Ruisseau-Isabelle. Situé dans une forêt de mélèzes, l’endroit vous permet d’apprécier de plus près le caractère majestueux des cuves du mont Albert et du mur des Patrouilleurs, droit devant vous.

Un autre incontournable du parc : le lac aux Américains. Le vaste cirque glaciaire crée un cadre d’une beauté à couper le souffle, avec ses hautes parois rocheuses le long desquelles se dessinent des cascades glacées. Les skieurs de randonnée y accèdent par une piste tracée de 9 km que peuvent également suivre les raquetteurs. Réchauffez-vous dans l’abri du Pergélisol situé tout près du lac et équipé d’un poêle à bois, tout en admirant la magnifique vue avant de prendre le chemin du retour. Pour des souvenirs impérissables, passez une nuit au refuge du Roselin qui se trouve à 500 mètres du lac et, durant la soirée, venez admirer le même spectacle au clair de lune…

Parc national du Bic

Dominant le parc national du Bic par ses 346 mètres d’altitude, le pic Champlain vous offre une vue imprenable sur les îles du Bic, le Saint-Laurent et le littoral accidenté de la rive sud. La Côte-Nord semble tout près, de l’autre côté du large estuaire. Les raquetteurs atteignent le belvédère au terme d’une montée d’environ 4,5 km à partir du stationnement P3. Il est possible de faire l’ascension par un sentier en forêt ponctué de points de vue sur la mer, parfaits pour prendre des pauses, puis de redescendre par un chemin d’accès plus large, ou vice versa.

Envahie par les glaces qui s’y accumulent pêle-mêle au gré des marées, des vents et des courants, l’anse à l’Orignal située au cœur du parc combine des vues remarquables sur le large, sur les montagnes enneigées qui s’élèvent au sud et sur une multitude d’îles et d’îlots. Facile d’accès tant en raquette, qu’en randonnée pédestre sur neige ou à vélo à pneus surdimensionnés, le secteur de la Pointe-aux-Épinettes constitue un endroit privilégié pour apprécier ce magnifique tableau en toute quiétude. Les raquetteurs et cyclistes d’hiver peuvent également profiter du point de vue inverse et tout aussi magnifique de l’autre côté de l’anse, à la ferme Rioux.

Vous en voulez un peu plus? Continuez le long du Chemin-du-Nord à partir de la ferme Rioux et prenez le sentier de la Pinède. À la suite d’une ascension graduelle, vous atteignez le sommet de la montagne à Michaud où se trouvent une superbe forêt de pins et un belvédère qui vous donne un point de vue imprenable sur l’anse à l’Orignal, le cap Enragé et le Saint-Laurent.

Parc national du Lac-Témiscouata

Un lac immense ceinturé par les monts Notre-Dame dans un écosystème forestier exceptionnel. Voilà les ingrédients qui créent les paysages féériques et grandioses du parc national du Lac-Témiscouata.

À partir de l’entrée du secteur Saint-Juste, empruntez le sentier linéaire Grey Owl qui longe sur 5,5 km la rive du lac Témiscouata et vous offre des points de vue uniques, notamment depuis la passerelle surplombant la rivière Touladi et la plage située face au refuge du curé-Cyr. Ce même refuge vous permet de vous réchauffer le temps d’une pause en cours de randonnée et peut même héberger jusqu’à 8 personnes pour la nuit. Si vous avez l’énergie et la préparation nécessaires, poursuivez votre chemin jusqu’au bout du sentier pour rejoindre la piste du Vieux-Quai où vous pourrez admirer le vaste lac gelé tout en longeant l’Anse-à-William, avant de prendre le chemin du retour pour une randonnée totale d’environ 14 km.

Sachez que la route est accessible à l’année entre le village de Squatec et le Centre de services du Petit-Lac-Touladi. Il est à noter que les sentiers du parc sont non balisés et non damés.

 

Que vous préfériez les paysages en milieu montagneux, maritime ou forestier, vous trouverez dans nos parcs nationaux des points de vue qui vous émerveilleront et resteront à coup sûr gravés dans vos mémoires. À vous de jouer!

Auteur Jean-Pascal Côté

Traducteur agréé et grand amateur de plein air, Jean-Pascal travaille comme rédacteur et traducteur pigiste à partir de son Bas-Saint-Laurent natal. Il s’évade régulièrement en vélo de route, de cyclotourisme et de cyclocross, en ski dans les montagnes de la région ou de l'ouest du pays, ou encore en kayak de mer sur le fleuve Saint-Laurent. Il entretient constamment mille et un projets de voyage. Il tient également un blogue portant sur ses escapades en cyclotourisme qu’il alimente sur une base, de son propre aveu, très irrégulière.

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire