Le blogue du Québec maritime

Les parcs nationaux de la Gaspésie vus par Émilie Devoe et Rémi Plourde
  • Partez à la découverte des parcs nationaux!
    Mathieu Dupuis

Les parcs nationaux de la Gaspésie vus par Émilie Devoe et Rémi Plourde

Saviez-vous que la Gaspésie compte 4 parcs nationaux? Possédant tous des caractéristiques bien distinctives, ces parcs protègent des joyaux naturels et culturels du Québec. À ce qu’il parait, travailler dans un parc national, c’est être émerveillé chaque jour! C’est ce que nous ont confié Émilie Devoe, agente de relations publiques et communications du parc national Forillon, et Rémi Plourde, directeur du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé et du parc national de Miguasha.

« Un parc national c’est un concentré de vie. Ça bouge tout le temps, ça change tout le temps, c’est le rythme des saisons, le rythme des animaux, le rythme de la flore… Les sources d’émerveillement y sont infinies! On a je crois, en Gaspésie, une opportunité assez incroyable. Tu parles de hautes montagnes, du caribou, tu parles de fossiles, tu parles de fous de Bassan, de patrimoine bâti, de longues randonnées... On a une offre de services qui est assez exceptionnelle dans l’ensemble des parcs nationaux ici, en Gaspésie. Et c’est ça qui est intéressant! Le rôle d’un parc, il est double. C’est à la fois un rôle de gardien; le parc protège, met en valeur nos trésors naturels et culturels collectifs. Donc un rôle de gardien, et un rôle de guide. On accueille des gens de partout dans le monde pour les accompagner dans leurs découvertes. Vivre la Gaspésie, c’est vivre Gaspésie, Miguasha, Île-Bonaventure-Rocher-Percé, Forillon : une pléiade de parcs nationaux qui vont vous faire goûter la Gaspésie. Vive la Gaspésie! » - Émilie Devoe et Rémi Plourde

Questions en rafales

Parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé
Réponses de Rémi Plourde, directeur

  • Un point de vue exceptionnel : La colonie de fous de Bassan en arrivant du sentier des colonies. Imaginez avoir des milliers de fous de Bassan à vos pieds!
  • Une activité à y faire : « Dans les Pas des Insulaires », une activité de découvertes sur la présence humaine sur l'île (tous les jours, à 11 h 15).
  • Un joyau qu’il préserve : Le patrimoine bâti qui reflète l’histoire de la pêche. Aussi, une cathédrale de pierre, témoin de son histoire géologique et l’un des plus importants refuges d'oiseaux migrateurs en Amérique du Nord!

Parc national de la Gaspésie
Réponses de Pascal Lévesque, directeur

  • Un point de vue exceptionnel : Le mont Ernest-Laforce. C’est le meilleur rapport effort/spectacle naturel du parc avec un sentier en boucle facile de 4.5 km. Vous traverserez l’habitat de l’orignal afin de vous rendre au sommet de ce mont. Le paysage est époustouflant!
  • Une activité à y faire : La randonnée! Avec plus de 25 sommets dépassant les 1000 mètres d’altitude, c’est plus de 140 km de sentiers qui serpentent le parc par section de quelques km jusqu’à quelques jours avec coucher. La randonnée se pratique tant l’été que l’hiver, à skis ou en raquettes.
  • Un joyau qu’il préserve : Le caribou* de la Gaspésie. Espèce en voie de disparition, ce noble et fier animal lutte pour sa survie en s’accrochant aux sommets du parc. Les rencontres avec le caribou sont plus fréquentes au sommet du mont Jacques-Cartier,  le plus haut du Québec méridional (1270 m d’altitude). *Plusieurs mesures de protection sont en place pour aider le caribou. Plusieurs chercheurs universitaires sont afférés à trouver de nouvelles solutions à la survie de cette espèce menacée par la déforestation et la prédation du coyote.

Parc national Forillon
Réponses d’Émilie Devoe, agente, relations publiques et communications

  • Un point de vue exceptionnel : La tour du mont Saint-Alban. Perchée sur le « toit de Forillon », cette tour propose une vue panoramique (360 degrés!) époustouflante sur le golfe du Saint-Laurent, la majestueuse baie de Gaspé et la chaîne de montagnes des Appalaches plongeant dans la mer.
  • Une activité à y faire : Atteindre le bout du monde! À pied ou en vélo, en famille ou en solo, parcourez le sentier Les Graves jusqu'à  Cap-Gaspé, autrefois connu sous le nom de Gespeg (« fin des terres » en langue micmaque). Pourquoi ne pas pique-niquer au pied du phare? Apportez vos jumelles, on y observe souvent des phoques et des baleines! 
  • Un joyau qu’il préserve : Le site patrimonial de Grande-Grave, avec ses bâtiments historiques restaurés avec soin, ses expositions, ses activités d'animation et ses guides-interprètes passionnés! Entrez dans le quotidien d'une famille typique de pêcheurs gaspésiens à l'Anse-Blanchette, découvrez l'ampleur du commerce international de la morue séchée-salée au Magasin Hyman and Sons et rencontrez « Ces Gaspésiens du bout du monde » à la Maison Dolbel-Roberts.      

Parc national de Miguasha
Réponses de Rémi Plourde, directeur

  • Un point de vue exceptionnel : La vue de la falaise et de l'estuaire de la Restigouche à partir du belvédère René-Bureau.
  • Une activité à y faire : L'activité sur Elpi (Elpistostege watsoni), ce fabuleux spécimen unique au monde et qui est à la base de notre lignée d'ancêtres!
  • Un joyau qu’il préserve : Les 13 000 spécimens de poissons fossiles que représente la collection nationale de Miguasha*, dont les plus beaux agrémentent l'exposition permanente du parc. *Inscrit sur la prestigieuse liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, le site fossilifère du parc national de Miguasha est reconnu mondialement pour l'exceptionnelle qualité de conservation de ses fossiles.

À vous maintenant de découvrir tous les trésors des parcs nationaux de la Gaspésie!

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire