Le blogue du Québec maritime

Côte-Nord : où voir les baleines
  • Marc Loiselle

Côte-Nord : où voir les baleines

La Côte-Nord est reconnue comme l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les mammifères marins. Suivez la route des Baleines entre Tadoussac et Blanc-Sablon et vous pourrez observer jusqu’à 13 espèces différentes, dont la baleine bleue, le plus gros animal sur Terre. Pour vous aider à planifier vos vacances, nous vous présentons ici les sites d’observation à ne pas manquer dans la région.

Le secteur du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, qui englobe l’embouchure du fjord du Saguenay  et les villes de Tadoussac, Les Bergeronnes et Les Escoumins, est LE meilleur site d’observation de l’estuaire du Saint-Laurent où sont concentrés les baleines et autres mammifères marins. Les eaux froides venant des profondeurs du chenal laurentien sont amenées vers la surface par le relief sous-marin, poussant les planctons et les poissons par milliers et donc, attirant les grands mammifères marins si proche des humains. Plusieurs compagnies offrent des excursions, en navire, en Zodiac ou en kayak de mer, pour observer ces cétacés; à partir de Tadoussac (Croisières AML) ainsi qu’à partir des Bergeronnes (Croisière EssipitMer et Monde Écotours et Paradis marin). Les espèces les plus communément observées au large de Tadoussac et des Bergeronnes sont le petit rorqual, le rorqual commun, le rorqual à bosse et le marsouin commun. Quelques rorquals bleus évoluent aussi dans cette région du Québec maritime.

Il est également possible d’observer certaines espèces telles que les bélugas et les petits rorquals sans prendre le bateau, en s’installant simplement sur le bord de la mer. Les meilleurs endroits pour voir ces mammifères marins à Tadoussac sont Pointe-Noire (Baie-Sainte-Catherine) et Pointe-de-l’Islet (Tadoussac) à l’embouchure du fjord du Saguenay, la baie de Tadoussac et le sommet des dunes de Tadoussac (parc marin du Saguenay–Saint-Laurent), ainsi que l’embouchure de la rivière Sainte-Marguerite (parc national du Fjord-du-Saguenay). Si vous désirez en savoir plus sur les mammifères marins, il est vivement recommandé de visiter le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM).

Un peu plus à l’est, les souffles et les dos de baleines (rorqual communs, rorquals à bosse) sont visibles à partir du rivage de Cap-de-Bon-Désir. Bien souvent, les petits rorquals nagent régulièrement près du rivage de Cap-Bon-Désir et parfois, les rorquals bleus, les rorquals communs et les rorquals à bosse se nourrissent à quelques centaines de mètres du bord de mer.

Le long de la Côte-Nord et de la Basse-Côte-Nord, des Escoumins jusqu’à Blanc-Sablon, les baleines sont très éparpillées avec quelques concentrations entre Rivière-au-Tonnerre et Havre-Saint-Pierre (incluant la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan), autour de l’île d’Anticosti et dans le secteur de Blanc-Sablon. Au mois de juin, il est même possible d’admirer les petits rorquals se nourrir près du rivage à partir de la route 138, à 70 km à l’est de Sept-Îles.

Êtes-vous prêts à partir à la rencontre des baleines sur la Côte-Nord cet été?

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire