Le blogue du Québec maritime

La Basse-Côte-Nord et l’île d’Anticosti vues par… le capitaine Philippe Hémart
  • Relais Nordik

La Basse-Côte-Nord et l’île d’Anticosti vues par… le capitaine Philippe Hémart

Partir à la découverte de la Basse-Côte-Nord et de l’île d’Anticosti est une expérience unique, entre autres parce qu’aucune route terrestre ne permet de rejoindre les villages de ce secteur en été! Il vous faut donc monter à bord du Bella Desgagnés, un navire-cargo mixte de la compagnie Relais Nordik, qui y transporte chaque semaine des gens et tous les biens nécessaires aux habitants. Écoutez le capitaine Philippe Hémart, un Breton tombé amoureux de la Côte-Nord il y a 10 ans, vous parler de cette région qu’il admire au quotidien en naviguant sur le Saint-Laurent.

Les paysages

« Ce sont des paysages à couper le souffle! », témoigne le capitaine, qui y décrit une nature vierge et sauvage : des rochers, des petites plantes rases, des épinettes, des îles, des îlots et, bien sûr, ces petits villages qui bordent la côte, tous différents les uns des autres. Vous remarquerez aussi des maisons colorées, des trottoirs de bois et des ports qui s’activent lors de la saison de la pêche. « Ce qu’il y a de particulier aussi, c’est l’absence de pollution lumineuse la nuit. Donc, on a un ciel étoilé remarquable qui, même après 10 ans de service sur la Basse-Côte, m’impressionne chaque fois! », renchérit le capitaine Hémart.

L’île d’Anticosti est un territoire formidable à découvrir également. Abritant environ 160 000 cerfs de Virginie et plus de 200 espèces d'oiseaux, elle forme un terrain de jeu et de découverte immense! Pour ne rien manquer, explorez le parc national d’Anticosti avec un guide-naturaliste qui vous en révélera les secrets!

Les communautés

Selon le capitaine, les locaux sont charmants et accueillants, et c’est d’ailleurs ce qui l’a d’abord frappé à son premier voyage dans ce coin de pays. On remarque aussi une très forte vie communautaire dans les villages de la Basse-Côte-Nord, qu’ils soient francophones, anglophones ou innus. Bien que la pêche soit encore un secteur d’emploi important, de plus en plus, les gens des villages s’entraident et développent de nouveaux projets pour diversifier l’économie.

L’été, les communautés sont plus isolées les unes des autres, car ce n’est que par bateau qu’elles peuvent se rejoindre. Mais quand l’hiver arrive et que les glaces se forment, la route Blanche s’ouvre pour le grand bonheur des habitants et des motoneigistes! Un sentiment de liberté habite alors les gens, car l’accès au monde extérieur est plus facile à ce moment de l’année.

Le voyage proposé par Relais Nordik

Une croisière fluviale à bord du Bella Desgagnés, c’est naviguer sur le majestueux Saint-Laurent et faire des escales pour visiter les localités, aussi charmantes les unes que les autres. Dépaysement garanti! En prime, vous serez témoin du rôle essentiel du navire et constaterez à quel point il rythme la vie des insulaires.

Alors, envie de vivre cette grande aventure? Pour mieux vous imaginer ce voyage, consultez le circuit « Le Saint-Laurent à bord du Bella Desgagnés ». Et pour bien planifier vos sorties terrestres, contactez Voyages Coste.

Catégories Gens du pays

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire