Le blogue du Québec maritime

Portrait d’artisan : Mylène Henry
  • Mylène Henri avec le rocher Percé en arrière plan
    Robert Baronet

Portrait d’artisan : Mylène Henry

Mylène Henry est une artiste originaire de Bonaventure, dans la Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie. Depuis maintenant 15 ans, elle travaille comme illustratrice professionnelle et comme peintre. Illustrations de livres pour enfants, affiches de festivals et collections de papeteries sont parmi ses réalisations, en plus de ses propres tableaux.

En hiver, elle habite Montréal, où elle crée, à la peinture acrylique, des œuvres représentant sa Gaspésie natale. Depuis 7 ans, elle vous ouvre les portes de sa galerie d’art de Percé!

 

Le Québec maritime : Quelles sont vos sources d’inspiration dans la région?
Mylène Henry : Tout m’inspire de la Gaspésie! Les splendides paysages, la faune, la flore, les légendes qu’on y raconte, les gens, la mer et la vie sous-marine. Mes tableaux sont souvent chargés de petits détails. J’aime peindre ce que l’on devine, mais que l’on ne voit pas. Par exemple, une baleine et un plongeur qui côtoient sous l’eau des fous de Bassan à la recherche de gros maquereaux.

 

Percé vue du ciel © Mylène Henry

Percé vue du ciel © Mylène Henry

Le Québec maritime : Avez-vous un lieu de prédilection pour trouver vos idées?
M. H. : J’aime les vues du ciel. J’ai survolé Percé l’été dernier en hélicoptère! Peindre des endroits qu’on connaît bien selon de nouvelles perspectives m’inspire.

 

Le Québec maritime : Qu’aimez-vous dans le fait d’ouvrir vos portes aux touristes?
M. H. : J’adore faire la rencontre de gens qui viennent d’ailleurs. Moi qui reste sur place tout l’été, je voyage à travers leur rencontre.

 

 

Le Québec maritime : Nommez-nous un (e) autre artiste de votre région ou du Québec maritime que vous admirez.
M. H. : J’admire le travail de Yves Gonthier pour sa spontanéité et son énergie et celui de Nathalie Boissonnault pour son imaginaire.

 

Le Québec maritime : Nommez-nous trois de vos endroits favoris dans la région et dites-nous pourquoi.
M. H. : 

1. L’île Bonaventure, d’où on a une superbe vue sur la côte de Percé. Une marche à travers les sentiers nous mène à la colonie de fous de Bassan. C’est un spectacle incomparable de pouvoir observer ces oiseaux d’aussi près.
2. La plage de Coin-du-Banc, à seulement 10 km de Percé. L’eau y est turquoise et c’est à mon avis, l’une des plus belles plages de la Gaspésie.
3. La Crevasse, située au sommet du mont Sainte-Anne, derrière Percé. À partir du Gargantua, un sentier nous y mène. Les couchers de soleil y sont très beaux.

 

Mylène devant une de ses toiles au cégep de Gaspé © Mylène Henry

Mylène devant une de ses toiles au cégep de Gaspé © Mylène Henry

Le Québec maritime : Êtes-vous plus de type terre ou mer?
M. H. : La mer me fascine, mais à mon grand malheur, je n’ai pas le pied marin. J’aime tout de la mer, mais les deux pieds sur terre!

 

 

 

Le Québec maritime : Lever ou coucher de soleil?
M. H. : À Percé, ce sont les levers de soleil qui sont les plus beaux. Soyez matinaux en été, car le soleil se lève vers 4 h à l’extrémité est du Québec.

 

Le Québec maritime : Hiver ou été?
M. H. : Je peins très peu l’hiver. Les couleurs du printemps, de l’été et de l’automne dominent mes tableaux. Par contre, je reviens de la Traversée de la Gaspésie en ski de fond (TDLG). J’ai passé une semaine extraordinaire à découvrir la Gaspésie de l’intérieur en plein hiver. Il y est tombé 2 mètres de neige en une semaine, des Chic-Chocs au parc national Forillon. Les paysages enneigés sont à couper le souffle, de toute beauté. Il ne me reste plus qu’à peindre la beauté de l’hiver gaspésien, parsemé de skieurs multicolores.

 

Mylène dans son atelier © Robert Baronet

Mylène dans son atelier © Robert Baronet

Le Québec maritime : Quel est votre plaisir coupable?
M. H. : Me fondre aux touristes durant l’été et manger mon cornet de crème glacée comme tous les vacanciers en regardant les bateaux quitter le quai pour l‘île Bonaventure.

 

Le Québec maritime : Nommez une autre région du Québec maritime que vous aimez et dites-nous pourquoi.
M. H. : Les Îles de la Madeleine. Mon père est Madelinot et j’aimais entendre ma grand-mère Henry me raconter la vie aux Îles des années 40 jusqu’aux années 70. C’est un endroit d’une grande beauté. Les Îles de la Madeleine ont tout pour alimenter l’imaginaire des peintres : des maisons en bardeau de cèdre aux couleurs vives, la mer omniprésente et des histoires de pêcheurs plus abracadabrantes les unes que les autres!

 

 

Si vous êtes de passage à Percé, rendez visite à Mylène Henry dans son atelier!
224, Route 132 Ouest
Percé (Québec) Canada
G0C 2L0
www.mylenehenry.com

Laisser un commentaire
*

(2) commentaires

Carole Turpin

Bravo , pour avez de très belle toile , elle sont vivante et magnifique ,est ce qu on doit absolument aller a Gaspé pour en acheter ....

Tanya

Bonjour Carole, Mylène a une boutique en ligne, que vous trouverez ici http://www.mylenehenry.com/boutique.html Tanya Le Québec maritime