Le blogue du Québec maritime

Rivière-du-Loup : des idées pour vos vacances
  • Le phare du Pot à l’Eau-de-Vie
    Nicolas Gagnon

Rivière-du-Loup : des idées pour vos vacances

Un séjour à Rivière-du-Loup, c’est la proximité avec le Saint-Laurent et son air salin, de splendides paysages à explorer et une vie culturelle effervescente! À 200 km à l’est de Québec, cette ville du Bas-Saint-Laurent avoisine la route 185 menant vers le Nouveau-Brunswick; elle est traversée par la route 132 et surplombe l’autoroute 20 en bordure du fleuve Saint-Laurent en direction de la péninsule gaspésienne. En plus d’être facilement accessible, elle recèle d’une foule de trésors naturels et historiques à découvrir!

La faune

Observation des baleines© Renaud Pintiaux

Le souffle des baleines

Saviez-vous que la portion du fleuve face à Rivière-du-Loup jusqu’aux alentours de Tadoussac est l’un des meilleurs endroits au monde pour observer des baleines? Vêtu d’un bon coupe-vent sur le pont du navire de Croisières AML, vous ne vous lasserez pas d’entendre le souffle puissant de ce surprenant mammifère. Ses plongeons ravissent tout le monde, des plus petits aux plus âgés, qui s’esclaffent et sourient à pleines dents!

Vous aimez les oiseaux? Ceux-ci aiment la région de Rivière-du-Loup!

N’oubliez pas vos jumelles!© Dany Coulombe

L’hiver, elle est traversée par le vol lourd d’un harfang des neiges ou d’une chouette laponne. Des colonies de jaseurs prennent d’assaut les pommetiers au printemps. Des nuées d’oies blanches rythment bruyamment les changements de saisons. Plus que tous, les oiseaux marins y offrent un spectacle unique : les familles d’eiders jacassent dans les baies de la pointe de Rivière-du-Loup ou du parc côtier Kiskotuk à Cacouna. Au large, près de l’île aux Lièvres, marmettes, petits pingouins et guillemots circulent dans tous les sens. N’oubliez pas vos jumelles!

Les parcs nationaux et sites naturels

Un « parc » marin du Saguenay – Saint-Laurent : drôle d’idée! Pourtant…

Il s’agit bien d’un parc national puisque c’est une aire délimitée pour protéger l’habitat d’une faune et d’une flore des plus riches et qu’on peut la sillonner pour profiter de la beauté de la nature. Couvrant une partie du fjord du Saguenay et de l’estuaire du Saint-Laurent, il abrite quantité de bélugas, baleines, phoques et oiseaux marins. Que vous marchiez sur les sentiers du littoral ou naviguiez en zodiac ou en kayak, vous y verrez des animaux et des paysages exceptionnels.

Des îles coupées du monde

Un halo d’histoires de contrebande d’alcool plane encore depuis la Prohibition dans leurs baies à l’abri du vent. Sur l’île aux Lièvres, longue de 13 km au large de Rivière-du-Loup, de magnifiques sentiers s’offrent au marcheur. Nuitées au phare sur l’île du Pot à l’Eau-de-Vie, en auberge, en chalet ou en camping sur l’île aux Lièvres vous donneront le temps d’observer les milliers d’oiseaux marins. À marée basse, vous verrez quelques phoques se réchauffer au soleil. Les départs quotidiens en bateau assurés par la Société Duvetnor se font à la marina de Rivière-du-Loup.

L’île Verte© Marc Loiselle

L’île Verte, un monde à part

Durant la belle saison, les marées imposent le rythme des allées et venues du traversier qui relie l’île à la côte. Impossible de s’y perdre puisqu’il n’y a que deux routes : l’une va au village vers l’ouest; l’autre traverse vers le nord jusqu’au phare qui regarde Charlevoix. Encore plus qu’ailleurs, la nature est maîtresse à l’île Verte.

Le parc des Chutes et le Platin : une bénédiction pour les marcheurs à Rivière-du-Loup

L’accès, facile par la ville, est spectaculaire : la grande chute de la Rivière Du Loup, coiffée d’un barrage, déverse ses eaux sur plus de 30 m de hauteur! Le point de vue sur la ville et le fleuve au loin y est superbe. Une passerelle mène aux sentiers du Platin qui bordent la rivière et traversent un verger.

La culture

Manoir seigneurial Fraser© Marie-Claude Poirier

Un circuit « Histoire et trésors » à explorer

Les résidents et les voyageurs ont tous le privilège de contempler le Saint-Laurent dans cette ville construite à flanc de coteau. La beauté du paysage et le respect des maisons anciennes indiquent que les habitants ont le patrimoine à cœur. Dans le plus vieux quartier de la ville, des panneaux d’information relient un circuit patrimonial. Du Manoir seigneurial Fraser aux résidences bourgeoises, il raconte les époques glorieuses de cette ville carrefour.

Le tout premier phare du Saint-Laurent sur l’île Verte

Construit en 1809, le phare de l’île Verte abrite aujourd’hui un centre d’interprétation qui rappelle le quotidien de ses gardiens. Les avancées technologiques ont eu raison de ce métier disparu. Jusque dans les années 1980, des hommes et leur famille entretenaient l’équipement et les bâtiments. Il y a cent ans, les gardiens de phare devaient allumer les mèches de sept lampes à l’huile pour guider les bateaux durant la nuit. Envie de vivre une expérience hors du commun? Passez la nuit dans la maison du gardien ou dans celle de l’assistant-gardien!

Avec sa multitude d’activités à pratiquer et d’attraits à découvrir, Rivière-du-Loup constitue une destination vacances à visiter au moins une fois dans votre vie! 

Auteur Nathalie Le Coz

Nathalie Le Coz arpente et canote le territoire avec une curiosité et un plaisir inépuisables depuis plus de 20 ans. Sa formation en anthropologie modèle son angle d’observation du monde, sa lecture de récits des anciens, son intérêt pour les gens et leurs pratiques. Elle multiplie les interventions en milieu muséal en métiers d’art, de même qu’en histoire et en archéologie. Nathalie Le Coz a publié aux Éditions Fides : Le Québec à 5 km/h. Sur les sentiers et rivières des explorateurs (2018), Gourmands de nature. La cuisine en plein air de la petite à la grande aventure (2009) et Découvrir le Bas-Saint-Laurent. Nature et culture (2007).

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire