Le blogue du Québec maritime

Des musées et sites d’interprétation au bord de la mer à mettre à l’itinéraire
  • Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac
    Mathieu Dupuis

Des musées et sites d’interprétation au bord de la mer à mettre à l’itinéraire

Nos suggestions pour comprendre le Saint-Laurent

En voyageant dans l’est du Québec, vous aurez la chance d’admirer un élément du paysage unique et fascinant qui relie nos régions : le Saint-Laurent. Que ce soit en parcourant les routes de bord de mer, en prenant un traversier ou en pique-niquant sur la rive, vous vous questionnerez sur le rôle qu’a joué cet immense fleuve dans l’histoire, et sur la vie marine qu’il abrite. Pour connaître les secrets du Saint-Laurent, nous vous suggérons la visite de ces musées et sites d’interprétation qui lui donnent une place de choix!

L’apport historique du Saint-Laurent

Le Saint-Laurent a grandement influencé le cours de l’histoire des régions maritimes du Québec. Il a permis aux habitants de se déplacer, de se nourrir, de faire rouler l’économie, de survivre... C’est ce que vous découvrirez en parcourant le circuit « À la découverte du Nouveau Monde » qui met en lumière la colonisation, le commerce de la morue et la tragique déportation acadienne à travers les expositions de 5 musées gaspésiens.

En faisant un saut dans le passé, on ne peut bien sûr pas passer à côté des peuples autochtones pour qui l’environnement de nos régions, dont le Saint-Laurent, n’avait pas de secret. Les Premières Nations aidèrent les colons à affronter les éléments arides de la nature grâce au troc et au partage de techniques et de connaissances. Aujourd’hui, vous pourrez avoir un aperçu du savoir-faire ancestral et de l’occupation du territoire des Innus au Vieux-Poste de Sept-Îles, en Côte-Nord, et des Micmacs au Site d'interprétation Micmac de Gespeg, en Gaspésie.

Un autre pan de l’histoire vous est raconté du côté du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, à Rimouski, au Bas-Saint-Laurent. Grâce aux nombreux artéfacts récupérés lors de plongées et exposés au musée Empress of Ireland, vous revivrez la destinée d’un navire qui, la nuit du 29 mai 1914, sombra dans les eaux du Saint-Laurent… Son naufrage en 14 minutes et ses 1012 victimes font de cet événement la pire tragédie maritime du Canada, non sans rappeler celle du Titanic. À deux pas du musée, embarquez à bord du sous-marin Onondaga! Muni d’un audio-guide, vous ferez immersion dans le quotidien d’un équipage de 70 hommes et vous comprendrez l’essentiel du fonctionnement de ce mastodonte qui fut en service de 1967 à 2000 pour la marine canadienne. 

Le Saint-Laurent comme habitat

En regardant le Saint-Laurent à l’horizon, on ne s’imagine pas toujours à quel point il grouille de vie. Il réunit à plusieurs endroits les conditions idéales qui en font un habitat de choix pour les baleines et autres mammifères marins! Mais avant même de prendre part à une excursion en mer pour les observer, pourquoi ne pas en apprendre plus sur ces impressionnants cétacés? En Côte-Nord, à Tadoussac plus précisément, une visite au Centre d'interprétation des mammifères marins (CIMM) vous fera entrer dans leur univers grâce à diverses expositions et activités, comme un cours de chants de baleine! Ouvrez bien l’œil, puisque de belles observations peuvent se faire depuis la rive, juste à l’extérieur du centre.

À quelques kilomètres vers l’est, faites un arrêt au Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-Bon-Désir, l’un des plus beaux endroits pour admirer les baleines les pieds sur la terre ferme! Informez-vous de l’horaire des activités, entre autres « 30 pieds chez Neptune » où un guide-interprète présente des invertébrés marins que des plongeurs ont rapportés et déposés dans des bassins.  

Du côté du Centre de découverte du milieu marin, aux Escoumins, vous pourriez aussi apercevoir des baleines, des phoques et des oiseaux marins à quelques dizaines de mètres de la rive. L’une de leurs activités bien appréciées des visiteurs, « Le Saint-Laurent en direct », vous permettra d’assister, sur écran géant, à une plongée dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent et de poser toutes vos questions aux plongeurs! Pourquoi ne pas les mettre au défi de trouver un animal en particulier?

Si vous séjournez dans le secteur de Longue-Pointe-de-Mingan, une visite du Centre d'interprétation de la Station de recherche des Îles Mingan (MICS) s’impose! Accompagné d’un biologiste, vous pourrez parfaire vos connaissances sur les baleines et en apprendre plus sur les projets de recherche de l’équipe scientifique. Les sculptures grandeur nature de baleines et peintures murales vous impressionneront certainement!

Saviez-vous qu’on retrouve, aux Îles de la Madeleine, 4 différentes espèces de phoques? En saison estivale, vous pourriez apercevoir le phoque gris et le phoque commun, tandis qu’en hiver, ce sont le phoque du Groenland et le phoque à capuchon qui sont sur place. Apprenez-en plus sur l’univers fascinant de ces loups marins en visitant le Centre d'interprétation du phoque!

Une foule d’expériences vous attendent du côté d’Exploramer, en Gaspésie. Situé en bordure du Saint-Laurent, à Sainte-Anne-des-Monts, ce musée met en vedette des créatures marines fascinantes. Vous pourrez observer et même toucher des poissons et organismes marins dans le parc aquarium, et parcourir des expositions fort intéressantes, entre autres sur les requins! Vous voulez encore plus d’action? Prenez part aux sorties en mer ou à la cueillette de poissons! Si ces aventures vous ont ouvert l’appétit, vous apprécierez l’activité « Osez goûter », où vous dégusterez des espèces marines issues d’une pêche responsable.

Impossible de regarder le Saint-Laurent du même œil après en avoir autant appris sur ce qui le rend si unique! Bonne visite dans ces lieux de découvertes!

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire