Le blogue du Québec maritime

Le Québec maritime d’île en île
  • L'île Verte
    Mathieu Dupuis

Le Québec maritime d’île en île

De nombreuses îles ponctuent le Saint-Laurent au large des côtes du Québec maritime. Particulièrement propices à l’observation des oiseaux et des mammifères marins, elles ont, en plus, des légendes et des histoires à vous raconter! En voici quelques-unes à ne pas manquer!

BAS-SAINT-LAURENT

L’île aux Lièvres et les îles du Pot à l’Eau-de-Vie

Au large de Rivière-du-Loup, l’île aux Lièvres vous offre 45 km de sentiers pédestres, ainsi que chalets, camping et auberge pour un séjour peu banal au milieu du Saint-Laurent. Loin d’être en reste, les îles du Pot à l’Eau-de-Vie vous invitent à passer la nuit dans l’une des 3 chambres du phare du Pot. Oiseaux et mammifères marins sont au rendez-vous dans tout l’archipel! Plus de détails ici.

Accès : À partir du quai de Rivière-du-Loup, avec la Société Duvetnor

L’île Verte

Face au village de L’Isle-Verte se trouve l’île Verte, dont le caractère rural et la tranquillité vous transportent dans un espace-temps complètement différent. Seule île de la région habitée à l’année, on y trouve entre autres le plus vieux phare du Québec, érigé en 1809! Offrez-vous une nuit dans les maisons du phare, transformées en gîtes. Une ambiance unique vous y attend! Plus de détails ici.

Accès : À partir du quai de L’Isle-Verte, avec le traversier ou encore grâce aux bateaux-taxis.

Les îles du Bic

Le paysage du parc national du Bic se compose de plusieurs îles aux légendes fascinantes. Surveillez la programmation du Parc pour découvrir les mystères de plusieurs d’entre elles. Plus de détails ici.

Accès : Sur la route 132, entre les municipalités de Saint-Fabien, à l’ouest, et du Bic, à l’est.

L’île Saint-Barnabé

Au large du centre-ville de Rimouski, l’île Saint-Barnabé, jadis habitée par l’ermite Toussaint Cartier, propose aujourd’hui quelque 20 km de sentiers pédestres, la possibilité d’observer des phoques et plus de 72 espèces d’oiseaux, mais aussi des activités d’interprétation à propos de la vie sur l’île au 18e siècle. Plus de détails ici.

Accès : À partir de la marina de Rimouski

GASPÉSIE

L’île Bonaventure

Au large de Percé, l’île Bonaventure abrite quelque 250 000 oiseaux marins, dont la plus accessible colonie de fous de Bassan au monde qui rassemble pas moins de 116 000 de ces oiseaux! L’île, c’est aussi 4 sentiers de randonnée pédestre ainsi qu’un sentier d’interprétation portant sur le patrimoine historique, qui raconte le passé prospère de l’île Bonaventure. Vous y aurez également une très bonne vue sur le rocher Percé, emblème de la région. Plus de détails ici.

Accès : À partir du quai de Percé, avec l’un des bateliers de la ville

ÎLES DE LA MADELEINE

Au cœur du golfe du Saint-Laurent, les Îles de la Madeleine forment un archipel s’étirant sur à peine 65 kilomètres. Des sept îles habitées qui le composent, six sont reliées entre elles. La septième, l’île d’Entrée, est accessible par bateau seulement, à partir de Cap-aux-Meules!

On compte moins de 15 000 habitants aux Îles, dont environ 5 % d’anglophones. Réputés pour leur sens de l’hospitalité, les Madelinots sont très fiers de leur culture héritée à la fois de l’Acadie et du Québec. Ils l’expriment notamment à travers les métiers d’art, la musique, la littérature et même la restauration!

Le tourisme et la pêche sont les activités principales aux Îles. La pêche fait partie du mode de vie des insulaires. Faites un tour du côté des quais à l’arrivée des bateaux et vous aurez l’occasion de discuter avec les pêcheurs et de voir les prises de la journée : homards, crabes des neiges, mollusques et poissons plus frais que jamais!

Plusieurs petites îles inhabitées ponctuent également les eaux entourant les Îles de la Madeleine. On pense entre autres à l’île Brion, l’île aux Loups Marins, le Rocher aux Oiseaux et plus encore! Plus de détails ici.

Accès : Avec le N.M. CTMA Vacancier au départ de Montréal ou Chandler en Gaspésie, ou par le traversier au départ de Souris (IPE).

CÔTE-NORD

L’archipel des Sept Îles

Cet archipel est reconnu comme l’un des cinq meilleurs endroits au monde pour observer les baleines. Chaque île présente son cachet particulier : l’île Corossol est célèbre pour son sanctuaire d’oiseaux alors que l’île Grande Basque est la seule île aménagée pour la randonnée pédestre et pour le camping rustique. L’archipel est aussi un site exceptionnel pour le kayak de mer et la plongée sous-marine. Plus de détails ici.

Accès : À partir du port situé au parc du Vieux-Quai à Sept-Îles

L’archipel des îles Mingan

La réserve de parc national du Canada de l’Archipel-de-Mingan compte, quant à elle, une quarantaine d’îles calcaires et plus de mille îles et îlots. C’est un endroit unique où nichent d’importantes colonies d’oiseaux marins, dont le célèbre macareux moine, et où on trouve une grande variété de plantes, incluant plusieurs espèces rares. Plusieurs activités vous permettront de découvrir ce milieu insulaire : randonnée pédestre, kayak de mer et activités d’interprétation. N’oubliez pas de visiter la Petite île au Marteau et l’île aux Perroquets quiabritent chacune leur phare! Plus de détails ici.

Accès : À partir de Havre-Saint-Pierre, de Mingan ou de Longue-Pointe-de-Mingan

L’île d’Anticosti

Située à l’embouchure du golfe du Saint-Laurent, l’île d’Anticosti est une destination unique. Elle abrite pas moins de 166 000 cerfs de Virginie! Dans ce lieu mythique, vous découvrirez des rivières qui regorgent de saumons, des canyons vertigineux, des grottes immenses, l’impressionnante chute Vauréal et plus encore!

Optez pour un séjour en auberge, en chalet, en camping, ou dans une ancienne maison de gardien de phare! Beaucoup de ces hébergements sont aménagés en bord de mer ou de rivière! Plus de détails ici.

Accès : Par avion au départ de Montréal, Québec, Mont-Joli, Baie-Comeau, Sept-Îles et Havre-Saint-Pierre ou, encore, grâce au bateau N.M. Bella Desgagnés, à partir de Rimouski ou de Havre-Saint-Pierre.

La Basse-Côte-Nord

À l’est de Natashquan se trouve la Basse-Côte-Nord. Cette région, qui n’est accessible que par avion ou par bateau, jouit d’un rythme de vie insulaire. Parmi les nombreux points d’intérêt, on trouve :

  • Harrington Harbour, petit village blotti sur le bord d’une petite île rocheuse, caractérisé par ses trottoirs et ses maisons de bois.
  • L’île Providence, où plusieurs familles du village de Tête-à-la-Baleine emménagent en saison estivale.
  • La Romaine et la réserve Unamen Shipu, où habite une population innue ayant conservé des habitudes nomades.

Plus de détails ici.

Accès : Grâce au bateau N.M. Bella Desgagnés, à partir de Rimouski ou de Havre-Saint-Pierre

Auteur Anne-Josée Pineau

Native du Bas-Saint-Laurent, Anne-Josée Pineau est une amoureuse de son coin de pays et elle ne se fait pas prier pour le faire découvrir aux autres. Jamais bien loin du bord de mer, elle est fascinée par les phares et pourrait bien se nourrir uniquement de fruits de mer! Sur le blogue du Québec maritime, elle aime vous présenter les attraits les plus originaux de nos régions, vous faire saliver en parlant des saveurs locales et vous intriguer en vous révélant quelques beautés cachées de notre territoire. Bref, elle souhaite vous donner une foule d’idées pour que vos vacances soient inoubliables!

Laisser un commentaire
*

(1) commentaire

Denis Levert

Est-ce que "Grosse ïle " a changé de nom ou est-elle disparue? Y a-t-il d'autres îles près de Grosse Île qui vaillent la peine d'être visitées? J'étais censé aller à "Grosse Île "près de Montmagny cet été ...est-elle toujours là?