Le blogue du Québec maritime

Saveurs régionales : La Mactre de stimpson

La mactre de Stimpson, un mollusque bivalve sédentaire, vit enfouie dans les sols marins. Les mactres ne sont pas solitaires car elles se regroupent en gisement dans des sédiments sablonneux, sous la ligne des basses marées. Cette espèce demeure encore peu connue car sa pêche n’existe au Québec que depuis 1990, et une grande partie de sa production est envoyée en Asie pour la consommation dans les sushis.

 

Au Québec, la mactre se retrouve abondamment dans la région de la Côte-Nord – Manicouagan et quelque peu aux Îles de la Madeleine et en Gaspésie. Ce mollusque faisant partie de la famille des palourdes peut prendre plus de 15 ans pour atteindre une taille de 80 mm. La taille moyenne à la maturité serait d’environ 60 mm chez la femelle de la Haute-Côte-Nord. Les commerçants vendent la mactre en pièce, soit pour son pied ou pour son manteau. Vos yeux seront conquis par sa couleur. La partie extérieure du pied, le siphon et le manteau présentent une couleur violette qui devient rouge orangée une fois blanchie, comme le homard et la crevette.

 

Où se la procurer?

Pour en faire l’achat, privilégiez les poissonneries certifiées Fourchette Bleue. Pour la mactre, la certification assure que la pêche est pratiquée de façon manuelle avec plongeurs plutôt que par drague, considérée comme une technique invasive. Cette certification vise la saine gestion des ressources marines en encourageant les restaurants et poissonneries à faire découvrir des espèces comestibles peu connues du Saint-Laurent, tout en adoptant une pratique de développement durable et de protection de la biodiversité.

 

Cuisson et préparation

Vos papilles gustatives dénoteront un goût délicat et sucré, apparenté à celui du homard et du pétoncle. Le pied représente la pièce de choix pour les sushis, et le manteau pour vos recettes constituées de mollusques et fruits de mer. Le manteau se prête également bien pour toutes vos recettes de gratins. Comme les chaudrées de palourdes traditionnelles, les chaudrées de mactres sont délicieuses. Vous pouvez aussi agrémenter vos plats de pâtes avec le manteau de la mactre, le tout nappé d’une sauce blanche ou rosée. Ayant une chair ferme, il est préférable de consommer le pied à température de la pièce ou légèrement réchauffé, sinon il durcit, tout comme le manteau conservé en saumure. Vous aurez plus de facilité à vous procurer le manteau de la mactre de Stimpson au Québec, étant donné que les pieds sont majoritairement exportés, notamment au Japon où on les appelle hokkigai et où ils sont très prisés.

Cette variété de mactre demeurant méconnue, quoi de mieux qu’un voyage dans les régions du Québec maritime pour la découvrir? Puisqu’elle possède un taux de croissance très lent, il est suggéré de la consommer avec modération, mais de la déguster avec plaisir!

 

Cuisiner avec… la mactre de Stimpson

Voici une idée de recette pour goûter à cette espèce peu connue!

Gratin de mactres de Stimpson assaisonné (4 portions en entrée)

Tiré de la section Recettes du site Internet de Pêcherie Manicouagan

 Ingrédients :

  • 1 conserve de Mactres de Stimpson, égouttée
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • 1 gousse d’ail, hachée
  • 1 pincée de poivre
  • 1 pincée d’origan
  • 1 pincée d’épices italiennes
  • 1 cuillère à thé de ciboulette
  • Fromage râpé, au goût

Préparation :

  1. Dans un poêlon, faire chauffer l’huile et le beurre.
  2. Ajouter l’ail et l’ensemble des épices et remuer.
  3. Ajouter les mactres de Stimpson et faire revenir le tout pendant environ 1 minute, le temps de réchauffer le tout. (Pas plus longtemps, sinon le produit perdra sa tendreté)
  4. Verser la préparation dans un plat allant au four.
  5. Parsemer de fromage et faire gratiner au four à 375°F.

Bon appétit!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire