Le blogue du Québec maritime

Ces belvédères de l’est du Québec vous offrent des panoramas incroyables!
  • Belvédère des Deux-Rivières
    La Semelle Verte

Ces belvédères de l’est du Québec vous offrent des panoramas incroyables!

Mer, rivières, lacs, montagnes, champs : les grands espaces naturels tapissent les régions maritimes du Québec, au grand bonheur des contemplatifs et amoureux de plein air. On ne connaît pas toujours les meilleurs endroits pour se retrouver au cœur des plus beaux paysages, mais avec cette liste de belvédères, vous ne pouvez pas vous tromper!

Bas-Saint-Laurent

Montagne à Coton (Saint-Pascal) : Parée de 5 belvédères, cette montagne de 150 m d’altitude vous donne une vue imprenable sur les terres, le Saint-Laurent, les îles et les villages riverains du Kamouraska. Vous vous interrogez sur son nom? Il proviendrait du Père Coton, un ermite qui y vivait vers les années 1855.

Belvédère de l’Anse (Rivière-du-Loup) : Assurément un endroit où se poser pour admirer le coucher de soleil! Facile d’accès par la route 132, ce belvédère donne sur le parc de la Pointe, l’estuaire du Saint-Laurent et ses îles - refuges d’oiseaux marins - au large.

Belvédère de la Croix de la montagne (Pohénégamook) : Contemplez la forêt luxuriante du Témiscouata et le lac Pohénégamook sur cette terrasse de bois aménagée en montagne. Le soir, une immense croix s’illumine, ce qui a inspiré le nom de ce lieu. 

Belvédère Beaulieu (Saint-Simon) : Aussi appelée le belvédère du Porc-Pic, cette plateforme vous donnera l’impression de flotter entre ciel et mer! Pour s’y rendre, il faut emprunter le sentier de 2 km composé de pentes abruptes à monter et descendre.

Promenade de la mer (Rimouski) : Le long de cette promenade de 4,3 km bordant l’estuaire, on retrouve deux belvédères dont l’esthétisme rappelle des bateaux blancs d’époque. Ils sont parfaitement disposés pour vous permettre de prendre une pause tout en admirant la vue et en humant l’air salin. Psst! Excellent endroit pour aller manger une crème glacée!

Passerelle du Canyon des Portes de l’Enfer (Saint-Narcisse-de-Rimouski) : De cette passerelle suspendue – à 63 m, faisant d’elle la plus haute du Québec – on repense à ces braves draveurs qui descendaient la rivière Rimouski (se trouvant sous vos pieds) sur de gros billots. La vue sur le canyon est époustouflante!

Gaspésie

Belvédère de la Chute à Philomène (Saint-Alexandre-des-Lacs) : À travers les montagnes de La Matapédia fut érigée une plateforme suspendue longue de 21 m surplombant la chute à Philomène, un des plus beaux attraits naturels du coin. Un sentier vous permet également d’admirer la chute à sa base. Endroit parfait pour un pique-nique!

Route des belvédères (Matapédia et les Plateaux) : Quatre belvédères offrant des panoramas grandioses de monts et de rivières sont aménagés dans différents villages de ce secteur. Les structures ont été refaites (ou sont sur le point de l’être) pour laisser place à une architecture unique, comme celui de Matapédia, avec son tunnel torsadé en bois qui s’illumine la nuit tombée.

Mont Saint-Joseph (Carleton-sur-Mer) : La vue la plus spectaculaire sur la baie des Chaleurs, rien de moins, vous attend sur ce belvédère! Orientée vers le sud, avec des points de vue sur les montagnes, les champs et la mer, cette grande terrasse est aussi un lieu de rassemblement, où diverses activités sportives et culturelles sont organisées.

Plateforme vitrée du Géoparc mondial UNESCO de Percé : En plus de vous permettre de contempler le rocher Percé, l’île Bonaventure et le charmant village, cette plateforme suspendue vous donnera des sensations fortes avec son plancher de verre! Et pour les plus aventuriers, la tyrolienne vous attend juste à côté.

Belvédère Pierre-Drapeau (Rivière-à-Claude) : Nommée en l’honneur d’un pionnier de ce hameau situé au creux d’une anse, la halte Pierre-Drapeau est un petit havre de paix, idéal pour faire un pique-nique, le bruit des vagues en trame de fond.

Côte-Nord

Belvédère du sentier de l’Estuaire (Tadoussac) : D’une longueur de 800 m aller-retour, ce sentier vous mène à une vue sur les fameuses dunes de sable de Tadoussac et l’estuaire du Saint-Laurent. En automne, le belvédère est un endroit de prédilection pour observer les rapaces et autres oiseaux migrateurs.

Belvédère de Portneuf-sur-Mer : Pour vous rendre à cette structure, empruntez le sentier (2 km aller-retour) traversant une forêt de conifères avec vue sur la rivière Portneuf. Arrivé au belvédère surplombant de longues plages de sable, vous verrez le Saint-Laurent dans toute sa splendeur. Pour vous retrouver sur la plage, il vous suffit de descendre les escaliers.     

Belvédère de l’Anse-Saint-Pancrace (Baie-Comeau) : À 600 m de hauteur, c’est un panorama spectaculaire qui s’ouvre à vous! De ce belvédère de bois, on voit très bien l’anse Saint-Pancrace qui fut, à l’époque de la prohibition d’alcool, une cachette idéale pour les contrebandiers. 

Belvédère de l’île Grande Basque (Sept-Îles) : L’archipel des Sept Îles est un environnement riche en biodiversité bien apprécié des randonneurs. Un des plus beaux points de vue (sur 360°) se trouve sur le belvédère naturel de l’île Grande Basque, un plateau rocheux d’où vous verrez la mer et les îles avoisinantes.

Chute Manitou (Rivière-au-Tonnerre) : Arrêt incontournable de la Minganie, cette chute de 35 m de hauteur dans la forêt boréale impressionne à coup sûr! On peut la contempler à différents niveaux grâce à des paliers et des escaliers de bois. 

Îles de la Madeleine

Belvédère du sommet du cap (Cap-aux-Meules) : En gravissant ces 185 marches (à partir du chemin du Quai), vous atteindrez le point le plus élevé de l’île et aurez droit à une vue panoramique sur le port de pêche qui grouille de vie.

Réserve naturelle des Demoiselles (Havre-Aubert) : Bien que ce ne soit pas un belvédère à proprement dit, il s’agit tout de même d’un sommet incontournable de l’archipel! Avec une vue imprenable sur la mer, ce lieu était, à ce qu’il paraît, visité par les femmes des marins qui tentaient de repérer leur mari en mer.

La butte Ronde et la butte à Mounette (Havre-aux-Maisons) : Un sentier de randonnée vous mène à ces buttes, endroits bucoliques par excellence pour admirer les décors de champs de fleurs sauvages et de petites maisons colorées, typiques de ce secteur.

Big Hill (Île d’Entrée) : Encore une fois, vous ne vous retrouverez pas sur un belvédère, mais certainement en hauteur, puisqu’il s’agit du plus haut sommet de l’archipel (174 m)! Sur cette île, la seule habitée non reliée par la route, baladez-vous à travers les pâturages et contemplez la nature vierge et les collines verdoyantes.

 

Bien d’autres belvédères et haltes charmantes de nos régions mériteraient également une mention. Des aménagements exceptionnels sont d’ailleurs à voir du côté des parcs nationaux! Peu importe l’endroit, prenez le temps de bien profiter de la nature et d’admirer toute la beauté qui vous entoure.

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire