Le blogue du Québec maritime

Faune : 7 idées de sorties à faire en vacances!
  • Phoques
    Jean-Christophe Lemay

Faune : 7 idées de sorties à faire en vacances!

Conseils d’ami et bons trucs à savoir avant votre visite

Vous préparez vos vacances dans les régions maritimes du Québec et vous aimeriez avoir un contact particulier avec la faune? Jetez un coup d’œil à ces idées de sorties! Nos conseils d’ami accompagnés de quelques bons trucs à savoir vous seront sans doute utiles dans votre planification!

Croisières AML

C’est quoi? : Une croisière aux baleines de 2 h à 3 h dans le parc marin du Saguenay – Saint-Laurent.

C’est où? : Des départs sont offerts à Rivière-du-Loup (Bas-Saint-Laurent) et à Tadoussac (Côte-Nord).

La meilleure période pour y aller? : De mai à octobre. Bien qu’il soit possible d’observer les baleines toute l’année dans le Saint-Laurent, il est plus fréquent d’en voir de la fin juin à la mi-octobre.

Un conseil d’ami : Avant de réserver, pensez au genre d’expérience que vous aimeriez vivre. Êtes-vous plus du type aventurier à la recherche de sensations fortes? Ou préférez-vous de plus grandes embarcations avec fenestration panoramique? Que vous optiez pour un Zodiac ou un navire, un guide-interprète vous accompagnera et un grand soin sera accordé à la sécurité, tout comme au respect des mammifères marins.

En bonus : Croisières AML vous transporte dans un endroit fascinant : le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Considéré comme le meilleur site d’observation des baleines au monde, ce milieu protégé vous réserve de grandes émotions. Puisqu’il s’agit d’un garde-manger important pour les mammifères marins, vous risquez fort bien de voir des baleines sortir à la surface pour s’alimenter. Un spectacle mémorable!

Croisières Baie de Gaspé

C’est quoi? : Une croisière aux baleines de 2 h 30 dans les eaux de la baie de Gaspé et du golfe du Saint-Laurent.

C’est où? : Les départs se font au quai de Grande-Grave, dans le parc national Forillon, à Gaspé (Gaspésie).

La meilleure période pour y aller? : Du début juin à la mi-octobre, moment idéal pour l’observation des mammifères marins dans le golfe du Saint-Laurent.

Un conseil d’ami : Lors de votre sortie en mer sur le Narval III, écoutez bien les propos du guide-interprète! Il vous révèlera une foule d’informations captivantes sur les baleines que vous pourriez observer, dont la baleine bleue, le plus gros animal sur Terre! Comme cette croisière se veut intime avec un maximum de 47 passagers à bord, n’hésitez pas à poser vos questions et, surtout, scrutez bien les flots aux alentours!

En bonus : En plus d’apercevoir des mammifères marins, vous aurez la chance d’être entouré d’un décor magnifique! La baie de Gaspé et le golfe du Saint-Laurent bordent le parc national Forillon, où se trouve le cap Gaspé, avec ses impressionnantes falaises escarpées. Admirez les merveilles qui défilent devant vos yeux, humez l’air salin et tendez l’oreille pour écouter les cris des oiseaux marins. Cette aventure en mer éveillera tous vos sens!

Bioparc de la Gaspésie

C’est quoi? : Un parc animalier qui abrite une quarantaine d’espèces animales indigènes du Québec dans une ambiance évocatrice de leur milieu naturel.

C’est où? : À Bonaventure, dans la Baie-des-Chaleurs (Gaspésie).

La meilleure période pour y aller? : Dès le début de juin jusqu’à la mi-octobre.

Un conseil d’ami : Faites coïncider le début de votre visite avec les heures de soins des animaux. Vous augmenterez ainsi vos chances de voir les espèces qui sont parfois plus discrètes en plus de les observer dévorer leur repas! Soyez à l’écoute des guides naturalistes qui vous en apprendront beaucoup sur l’alimentation et les habitudes de vie des occupants du Bioparc.

En bonus : Vous pourriez dormir avec les loups! Cette aventure nocturne vous amène à passer la nuit dans une tente prospecteur, accompagné de guides naturalistes. À la suite d’une visite guidée du site, installez-vous autour d’un feu, racontez-vous des histoires et écoutez les loups et les coyotes hurler à la lune. Si vous préférez un hébergement plus douillet, optez pour un chalet tout confort en bord de mer.

Exploramer

C’est quoi? : Un musée qui démystifie la vie sous-marine du Saint-Laurent grâce à des activités interactives et sensorielles.

C’est où? : À Sainte-Anne-des-Monts (Gaspésie).

La meilleure période pour y aller? : Du début juin au début octobre

Un conseil d’ami : Prenez part à la visite guidée du parc aquarium pour connaître une foule de détails fascinants sur la biodiversité du Saint-Laurent. Les guides-naturalistes se feront un plaisir de répondre à vos questions et, grâce aux bassins tactiles, ils vous feront toucher à plusieurs espèces invertébrées, comme l’oursin ou le concombre de mer. 

En bonus : Envie de faire une « activité de terrain »? L’activité de cueillette de poissons sur le littoral gaspésien est pour vous! Enfilez des bottes-pantalons et accompagnez le guide à la recherche de différentes espèces prises dans le verveux, un grand filet de pêche. Celui-ci permet de garder les spécimens vivants et de faire de belles observations. Informez-vous bien sur les heures de cette activité, puisqu’elle déroule à marée basse seulement.

Parc national du Bic

C’est quoi? : Un parc national reconnu pour ses nombreux écosystèmes à découvrir dans ses îles, ses baies et ses montagnes.

C’est où? : Dans le secteur du Bic, à 20 km du centre-ville de Rimouski (Bas-Saint-Laurent).

La meilleure période pour y aller? : Ouvert 365 jours par année! Les amateurs d’ornithologie apprécieront particulièrement la saison printanière.

Un conseil d’ami : Participez à l’activité « Observation des oiseaux de proie lors de la migration » qui a lieu au printemps. Sur le belvédère Raoul-Roy, vous serez témoin de l’arrivée des rapaces, en plus d’admirer la vue magnifique sur le Saint-Laurent. En été, un garde-parc vous attend avec télescopes et jumelles à la Pointe-aux-Eiders pour contempler les eiders à duvet et autres espèces d’oiseaux marins.

En bonus : Apprenez-en plus sur le phoque gris et le phoque commun, ce dernier étant l’animal emblème du parc. Dans les secteurs de Pointe aux Épinettes et Anse aux Bouleaux-Ouest, un garde-parc vous aidera à différencier ces espèces et à comprendre leurs comportements. Dans les milieux boisés, ouvrez bien l’œil! Un cerf de Virginie pourrait bien grignoter des feuilles ou des fougères à seulement quelque pas de vous!

Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan

C’est quoi? : Un parc national riche en biodiversité, composé d’une quarantaine d’îles calcaires et de plus de mille îles et îlots.

C’est où? : Plusieurs transporteurs maritimes reconnus par Parcs Canada vous offrent l’accès aux îles de l’archipel à partir de Longue-Pointe-de-Mingan et de Havre-Saint-Pierre (Côte-Nord). 

La meilleure période pour y aller? : De juin à septembre.

Un conseil d’ami : Profitez de votre visite pour faire une excursion en mer vers l’île aux Perroquets, ou des centaines de macareux moines vous attendent! Vous prendrez plaisir à observer cet oiseau bien curieux qui, quand la marée remonte, rapporte des poissons aux petits nichés dans les falaises. De la même famille que le pingouin, le macareux moine vous fera sourire par sa démarche sautillante et ses maladresses à l’envol et à l’atterrissage.

En bonus : Pour pousser l’aventure sur l’île au Perroquet encore plus loin, passez-y la nuit! Vous serez confortablement hébergé dans les bâtiments de la station de phare, au cœur de cette île minuscule. À travers les macareux moines et les petits pingouins qui volent ici et là, vous en apprendrez davantage sur l’histoire de la station, des communications et du mode de vie des insulaires.

Observation des phoques aux Îles de la Madeleine

C’est quoi? : La possibilité de voir 4 espèces de phoques sur l’archipel des Îles de la Madeleine.

C’est où? : On les voit plus fréquemment au bout de la plage de la Grande Échouerie à Grosse-Île, au rocher du Corps-Mort et au bout de la plage de la Dune-du-Sud, juste en face du port de pêche de Grande-Entrée.

La meilleure période pour y aller? : Le phoque gris et le phoque commun sont visibles en saison estivale, alors que le phoque du Groenland et le phoque à capuchon sont plutôt sur place en hiver. 

Un conseil d’ami : Vous aimeriez observer ces phoques joueurs lors de votre séjour aux Îles? Comme il existe plusieurs façons de les voir, combinez l’expérience avec une activité que vous aimez : randonnée sur la plage, excursion en kayak de mer, ou sortie en voile, en bateau ou en Zodiac. Les différentes entreprises des Îles sauront vous guider vers les endroits les plus propices, selon les marées.

En bonus : Complétez votre immersion dans l’univers de cet animal en visitant le centre d'interprétation du phoque! Vous en apprendrez plus sur son rôle dans l’histoire madelinienne à travers des projections et des expositions et pourrez mieux comprendre son comportement.  

 

Prêt à partir à la rencontre de ces animaux? Visitez la section « Observation des baleines et de la faune» de notre site Web pour encore plus d’idées de sorties inspirantes! 

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire