Le blogue du Québec maritime

La Gaspésie en 7 points surprenants
  • Géoparc mondial UNESCO de Percé
    Nadeau Julien, créateurs de contenu

La Gaspésie en 7 points surprenants

La péninsule gaspésienne est visitée depuis des décennies par les touristes en quête de détente, de grands espaces, de dépaysement et d’émotions. Connaissez-vous bien cette destination vacances indémodable? Nous avons relevé 7 points qui pourraient bien vous surprendre à son sujet!

1. Il y a presque autant de fous de Bassan que de Gaspésiens

Eh oui! Chaque année, c’est environ 110 000 fous de Bassan qui fréquentent l’île Bonaventure (impressionnant tout de même quand on pense que 132 700 personnes habitent en Gaspésie)!  Les guides du parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé ont beaucoup de choses à vous apprendre sur cet oiseau emblématique de la région. Par exemple, un fou de Bassan mange environ 550 grammes de poisson par jour! Au nombre où ils sont, on a un aperçu de la richesse du golfe du Saint-Laurent, leur garde-manger.

2. On peut y manger des fleurs!

Oui, on peut savourer du homard, une grosse poutine (et même les deux dans un même mets!), mais saviez-vous aussi qu’on peut aussi manger en Gaspésie des fleurs dans un endroit tout à fait à propos? Aux Jardins de Métis, c’est quelque 3 000 espèces et variétés de plantes qui ornent ce site naturel d’exception. Bien sûr, elles ne sont pas toutes comestibles, mais celles qui le sont inspirent les menus du Bufton (situé à l’entrée des jardins) et du restaurant de la villa Estevan. La créativité du chef et la fraîcheur des plats ne laissent personne indifférent!

3. C'est ici que se trouve le berceau du Canada

En déambulant dans les rues de Gaspé, pensez au fait que vous vous trouvez sur le territoire qui symbolise le début de la colonisation de ce qui allait devenir la Nouvelle-France. C’est en effet à Gaspé que l’explorateur Jacques Cartier, au nom du roi de France, planta une croix à l’été 1534. Il s’y était réfugié lors d’une tempête, et c’est d’ailleurs là qu’il rencontra un peuple autochtone, les Iroquoïens du Saint-Laurent. Deux endroits en particulier vous permettent de faire ce saut dans l’histoire : le site extérieur du Musée de la Gaspésie, qui commémore la venue de Cartier, avec entre autres une réplique exacte de la croix, ainsi que la reconstitution du village de Gaspé tel qu’il était en 1900, connu sous le nom de Berceau du Canada.

4. Le Gaspésien le plus connu au monde est... un rocher!

Les images du rocher Percé font le tour du monde et plusieurs rêvent de pouvoir l’admirer de leurs propres yeux. Il fascine… et avec raison! Tout d’abord, par son immensité : il fait 450 m de long, 90 m de large et 85 m de haut, et son poids est évalué à pas moins de 5 millions de tonnes! On peut voir ce mastodonte de calcaire à des kilomètres à la ronde. Son arche creusée par la mer est aussi d’intérêt. Au fait, saviez-vous qu’il avait déjà eu plus d’un trou? Selon les récits laissés par Jacques Cartier lors de sa visite, il en aurait eu trois! Au fil des siècles, le visage du rocher change. Avec les tempêtes et l’érosion, il perd environ 300 tonnes de calcaire par année! À quand son titre de merveille du monde?

5. Il n'y a pas un, mais deux tours de la Gaspésie...

Tout dépend du sens! Bien qu’on puisse arriver à Matane par bateau, ou au sud de la péninsule par le Nouveau-Brunswick, le point de départ officiel du tour de la Gaspésie est le village de Sainte-Flavie. Vous avez alors le choix de suivre la Route 132 par le nord ou par le sud. Chacune de ces options a ses avantages! Découvrez-les dans le billet « Dans quel sens faire le tour de la Gaspésie? »! Mais on vous assure que, peu importe votre choix, la beauté des paysages entre mer et montagnes vous éblouira!

6. Faire du canot sur la rivière Bonaventure donne l'impression de voler

Dans la Baie-des-Chaleurs, un site naturel formidable vous attend! Il s’agit de la rivière Bonaventure, dont l’eau si limpide vous donne l’impression de flotter à bord de votre embarcation. Cime Aventures vous permet d’explorer ce joyau en canot, en kayak, en tube, en planche à pagaie, en radeau pneumatique, ou même lors d’une sortie en plongée en apnée. Laissez-vous émerveiller par le spectacle de la nature qui vous entoure!   

7. On peut y entendre une vingtaine d'accents différents

La langue officielle est le français, mais vous remarquerez que, de village en village, les accents changent. C’est que la Gaspésie est composée d’une riche mosaïque culturelle qui teinte le langage de ses habitants. On peut donc y entendre des influences micmaques, françaises, britanniques, jersiaises, écossaises, irlandaises, acadiennes, et même plus! De la véritable musique à vos oreilles! Et c’est sans parler des nombreuses expressions bien typiques de ce coin de pays! Ne soyez donc pas surpris si quelqu’un vous dit : « Gar’ donc la belle visite! Vous allez ben manque rester un p’tit boutte? »

Vous êtes encore assoiffés d’informations sur cette magnifique région maritime? Nous vous conseillons la lecture du billet « Gaspésie : destination rêvée! »

Auteur Marie-Eve Lagacé

Gaspésienne d’origine, Marie-Eve Lagacé adore l’écriture autant que son coin de pays! Imaginez la joie qu’elle ressent alors qu’elle peut combiner les deux en tant que responsable du blogue du Québec maritime! Ses sujets de prédilection? Les gens, la culture locale et les trésors insoupçonnés, voire insolites, que cachent nos régions. Bien qu’elle soit plus du type à relaxer avec un petit café et un bon livre, elle aime aussi se balader à la découverte de nouveaux paysages, ou encore nager avec les saumons de la rivière Matapédia!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire