Le blogue du Québec maritime

Le vélo sous toutes ses formes dans les régions du Québec maritime
  • Mathieu Dupuis

Le vélo sous toutes ses formes dans les régions du Québec maritime

Les paysages de mer, de forêt et de montagnes de l’est du Québec prennent une tout autre dimension lorsqu’on les admire à partir d’un vélo. Véhicule parfait pour les adeptes de liberté, d’exploration et de défis sportifs, le vélo se pratique à l’année dans les régions maritimes du Québec. Voici un aperçu des possibilités, que vous soyez un cyclotouriste, un cycliste sur route ou de montagne, ou encore un adepte de vélo à pneus surdimensionnés.

Cyclotourisme

Que vous souhaitiez prendre la route pour quelques jours ou quelques semaines, la Route Verte propose une multitude d’options d’itinéraires dans les quatre régions maritimes du Québec. En Côte-Nord, le tronçon emprunte d’anciennes sections de routes, des pistes cyclables ou l’accotement de la route 138. Sur la rive sud, la Route Verte suit l’axe de la route 132, et vous fait traverser le littoral basque, la vallée de la Matapédia, de même que de nombreux villages pittoresques du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Les quatre services de traversiers entre les deux rives du Saint-Laurent multiplient encore davantage les options d’itinéraires. De plus, certains établissements d’hébergement le long de la Route Verte détiennent la certification Bienvenue cyclistes de Vélo Québec, signifiant la prestation de services particuliers aux cyclotouristes.

Faisant également partie du réseau de la Route Verte, le Parc linéaire interprovincial Petit Témis suit une ancienne voie ferrée entre Rivière-du-Loup et Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Il traverse le superbe secteur du Témiscouata, longeant notamment le majestueux lac du même nom. Des emplacements de camping rustique sont aménagés directement le long du Parc linéaire. Il est même possible de rejoindre le parc national du Lac-Témiscouata – et profiter de ses belles routes asphaltées et pistes cyclables – au moyen de la navette nautique reliant le parc et le secteur Cabano de la municipalité de Témiscouata-sur-le-Lac, ainsi que du traversier reliant Saint-Juste-du-Lac et le secteur Notre-Dame-du-Lac.

Vélo de route

La Route Verte s’étend également jusqu’aux Îles de la Madeleine. Les croisières CTMA ont établi des circuits pour des excursions d’une journée afin d’explorer cet archipel unique à votre rythme. Vous pourrez notamment traverser l’une des rares forêts d’épinettes de la région, sans parler des points de vue imprenables sur la mer et les couchers de soleil, ainsi que les légendaires plages des Îles.   

Les routes vallonnées du Bas-Saint-Laurent présentent un défi très intéressant aux cyclistes sportifs. Le top 6 des circuits de vélo de route constitue un bon point de départ pour votre planification. De plus, la route des monts Notre-Dame, d’une longueur de 163 km entre Sainte-Luce et Dégelis, vous surprendra assurément par ses paysages grandioses et ses ascensions exigeantes. Pour cyclistes avertis seulement!

En Gaspésie, le parc national Forillon propose des options pour les cyclistes sur route de tous les niveaux. La route 132 et la route 197 dans le secteur du parc forment une boucle vallonnée à souhait d’un peu plus de 70 km, dont le dénivelé positif dépasse 1000 mètres.

Vélo de montagne

Les amateurs de vélo de montagne ne seront pas en reste au parc national Forillon. Le sentier « Les Lacs », de niveau difficile, comblera les cyclistes les plus chevronnés. Le parc compte plusieurs sentiers en gravier parfaitement adaptés au vélo hybride, notamment les sentiers « La Vallée » et « Le Portage », qui le traversent entre L’Anse-au-Griffon et Penouille.

Située en plein cœur de la péninsule gaspésienne, l’Auberge de montagne des Chic-Chocs vous donne accès à près de 200 km de chemins forestiers sillonnant forêts et montagnes. Exigeants et accidentés, ces sentiers plairont avant tout aux cyclistes de niveau intermédiaire ou avancé ainsi qu’aux amateurs de sensations fortes.

En Côte-Nord, le Centre de plein air du Lac des Rapides est le point de départ d’un réseau de sentiers de vélo de montagne parcourant une forêt typique nord-côtière.

Vélo à pneus surdimensionnés

Le vélo à pneus surdimensionnés – le fameux Fat Bike – gagne en popularité dans nos régions. Le parc national du Bic a aménagé 15 km de sentiers spécialement entretenus pour la pratique de cette activité. Vous pouvez même louer un vélo sur place pour faire l’essai de cette activité nouveau genre afin de profiter de nos hivers québécois sous un tout autre angle.  Si vous êtes à Forestville sur la Côte-Nord en février, sachez que le Boréal Loppet organise des parcours de Fat Bike en plus de leurs populaires compétitions de ski de fond.

À tout cela s’ajoutent les réseaux de pistes cyclables de nombreuses municipalités de nos régions. Bref, lors de vos vacances chez nous, prévoyez du temps pour vous délier les jambes sur les routes, les pistes cyclables et les sentiers de vélo! 

Tags vélo
Catégories Quoi faire

Auteur Jean-Pascal Côté

Traducteur agréé et grand amateur de plein air, Jean-Pascal travaille comme rédacteur et traducteur pigiste à partir de son Bas-Saint-Laurent natal. Il s’évade régulièrement en vélo de route, de cyclotourisme et de cyclocross, en ski dans les montagnes de la région ou de l'ouest du pays, ou encore en kayak de mer sur le fleuve Saint-Laurent. Il entretient constamment mille et un projets de voyage. Il tient également un blogue portant sur ses escapades en cyclotourisme qu’il alimente sur une base, de son propre aveu, très irrégulière.

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire