Le blogue du Québec maritime

Randonnées d’automne dans l’est du Québec : les lieux à ne pas manquer
  • Géoparc mondial UNESCO de Percé
    Roger St-Laurent

Randonnées d’automne dans l’est du Québec : les lieux à ne pas manquer

En automne, les régions du Québec côté mer se parent de couleurs flamboyantes, la température s’adoucit et la faune prend ses aises dans les vastes espaces naturels. C’est donc la période idéale pour partir à la découverte du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, de la Côte-Nord et des Îles de la Madeleine en randonnée pédestre! Que vous optiez pour le bord de mer, la forêt ou la montagne, vous verrez des paysages grandioses défiler devant vos yeux! Voici quelques suggestions d’endroits à explorer à votre propre rythme.

Bas-Saint-Laurent

Avec ses battures passant du vert au doré et contrastant avec le vert émeraude de la mer, la région vous charmera à coup sûr.

Deux parcs nationaux vous accueillent en saison automnale. Le parc national du Bic, réputé pour ses anses, ses baies, ses îles et ses caps, compte 25 km de sentiers, ainsi qu’une longue aire de marche le long du littoral. Ouvrez l’œil : vous y verrez sans doute des phoques! Pour un point de vue unique, rendez-vous aux belvédères du pic Champlain ou Raoul-Roy. Au cœur de la forêt, le parc national du Lac-Témiscouata vous propose quant à lui 35 km de sentiers à travers les monts Notre-Dame. Les nombreux points de vue sur les lacs Témiscouata et Touladi valent le coup d’œil! Le parc est également traversé par le Sentier national au Bas-Saint-Laurent, un must pour les amateurs de longue randonnée! D’une longueur de 144 km, ce dernier s’étend de Trois-Pistoles à Dégelis. Divisé en 12 tronçons et traversant 10 municipalités, il vous fera passer à travers toute une gamme de milieux : littoral, rivières, forêts, lacs, zones agricoles, etc. De l’hébergement est même offert tout au long du parcours.

La région propose aussi plusieurs autres lieux qui plairont aux randonneurs. À Saint-Narcisse-de-Rimouski, vous trouverez le Canyon des Portes de l’Enfer, où un réseau de 20 km de sentiers vous mènera notamment à la plus haute passerelle suspendue au Québec (63 m) et aux 300 marches qui composent la Descente aux enfers et qui vous permettent d’atteindre le niveau de la rivière. Du côté de Saint-André-de-Kamouraska, la Société d’écologie de la batture du Kamouraska (SEBKA) suggère une randonnée de 12 km en forêt et le long du Saint-Laurent, avec, en prime, des belvédères panoramiques! Les amateurs d’ornithologie aimeront quant à eux le parc côtier Kiskotuk, à Cacouna, avec ses 10 km traversant entre autres la forêt boréale et des marais salés. Apportez vos jumelles; il n’est pas rare d’y voir des hérons, des râles et des canards!

En savoir plus sur la randonnée au Bas-Saint-Laurent

Gaspésie

En automne, les paysages gaspésiens se couvrent de nuances vives, qu’elles soient rouges, jaunes ou orangées, pour le plus grand bonheur des randonneurs!

Avec plus de 25 sommets de plus de 1000 mètres, le parc national de la Gaspésie est le lieu par excellence pour la randonnée en montagne. Plusieurs sentiers sont ouverts tard en automne, comme ceux du Lac-aux-Américains et des monts Ernest-Laforce, Richardson et Joseph-Fortin. Vous pourrez aussi vous mesurer aux sentiers du Mont-Olivine, de la Saillie, de la Lucarne, de la Chute-du-Diable, de la chute Sainte-Anne et de l’Abri de la Serpentine qui, eux, sont accessibles à l’année! Ces parcours, allant de 2 à 12 km, sont de niveaux facile à très difficile. Soyez à l’affût! Vous aurez certainement l’occasion d’apercevoir des orignaux, très nombreux à cette période de l’année! Une portion du parc national est aussi traversée par le Sentier international des Appalaches. S’étirant de Matapédia à Forillon sur 650 km, il franchit au passage les monts Chic-Chocs et McGerrigle, en plus de longer la mer à plusieurs endroits. Les possibilités de randonnée y sont multiples : 1 à 40 jours, de niveau très facile à exigeant, autonome ou guidé, avec ou sans hébergement. Il s’agit aussi du premier itinéraire de Grande Randonnée en Amérique du Nord!

À l’extrémité de la péninsule, le parc national Forillon dévoile des paysages de mer et de montagnes qui vous laisseront sans mots. Parmi les options offertes, les sentiers du mont Saint-Alban sont à découvrir, notamment pour la vue à 360 degrés que vous aurez du haut de la tour, à 283 m d’altitude! Vous serez ébahis devant la végétation colorée et la mer à perte de vue, et aurez vraiment le sentiment d’être au « bout du monde ». Pour vous y rendre, vous pouvez entre autres emprunter la boucle de 7,8 km depuis Cap-Bon-Ami ou celle de 7,2 km, plus douce, depuis la plage de Petit-Gaspé. À quelques kilomètres de là, le Géoparc mondial UNESCO de Percé propose 18 km de sentiers donnant des points de vue inédits sur le rocher Percé, le village et l’île Bonaventure, en plus de vous permettre de découvrir des sites géologiques méconnus : la Crevasse, la Grotte, la Forêt magique, la Table à Roland et plus encore!

Votre voyage vous amène dans le secteur riche en feuillus colorés de la Vallée de la Matapédia? Vous aimerez certainement faire le tour des trois belvédères qui y ont été aménagés! Situés à Saint-Alexis-de-Matapédia, à Saint-André-de-Restigouche et à Matapédia, ils offrent tous une vue saisissante sur les rivières et les monts du secteur. Les deux derniers sont, en plus, singuliers grâce à leur design!

En savoir plus sur la randonnée en Gaspésie

Côte-Nord

Alors que les battures et les marais qui ponctuent les rivages se teintent légèrement, le soleil d’automne donne une tout autre perspective sur les eaux du Saint-Laurent dans la région. Profitez de vos randonnées pour scruter le large, les mammifères marins y sont encore nombreux à cette période!

À proximité de Tadoussac, le parc national du Fjord-du-Saguenay propose plusieurs options aux amateurs de courte et de longue randonnée, qui aimeront contempler le fjord du haut des caps. Les secteurs de la Baie-de-Tadoussac et de la Baie-Sainte-Marguerite sont composés de plusieurs tronçons de tous les niveaux. À ne pas manquer : la Halte du Béluga, où on peut observer, d’un belvédère, les mythiques baleines blanches!

Plus à l’est, le Banc de Portneuf est un lieu naturel tout désigné pour la randonnée pédestre et l’ornithologie! Long de plusieurs kilomètres, il est facilement accessible à marée basse (informez-vous des horaires). Surtout, n’oubliez pas votre appareil photo! Pour une immersion dans un site naturel protégé rassemblant 9 écosystèmes, rendez-vous du côté du Parc Nature de Pointe-aux-Outardes. En plus d’y parcourir des sentiers de 1 à 5 km, vous pourrez y admirer des paysages alternant entre forêt boréale et battures, dunes et marais salés, pour ne nommer que ceux-là. Il s’agit également de l’un des 5 meilleurs sites d’observation d’oiseaux au Québec, particulièrement en cette saison, avec pas moins de 255 espèces répertoriées!

À partir de Baie-Comeau, la route 389 se rend en direction nord à travers la réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka. C’est au 51e parallèle que les monts Groulx vous attendent avec leurs paysages alpins et leur géologie typique. Explorez-les lors d’une randonnée autonome (assurez-vous d’être bien préparés!) et admirez le cratère météorique à partir du sommet!

À Sept-Îles, le parc Aylmer-Whittom est réputé pour ses tours d’observation donnant une vue sur la baie et l’île Conan, son village miniature et… ses nombreux écureuils! Du côté de Rivière-au-Tonnerre, le sentier de la Chute Manitou, d’environ 1 km, mène à la vedette des lieux : l’imposante chute haute de 35 m dont le nom innu signifie « esprit animal ».

La Côte-Nord compte aussi une multitude de plages où vous aimerez vous promener. En plus de Tadoussac et de Pointe-aux-Outardes, vous apprécierez celles de Pointe-aux-Anglais, de la pointe de Moisie, d’Havre-Saint-Pierre et de Natashquan. Cette dernière, longue de 7 km, est particulièrement propice aux arrêts photo et vous plongera dans l’univers de Gilles Vigneault!

En savoir plus sur la randonnée en Côte-Nord  

Îles de la Madeleine

Falaises rouges, collines verdoyantes, dunes et plages dorées… Les paysages des Îles sont assurément parmi les plus diversifiés que vous aurez la chance d’admirer!

Afin de découvrir les sept îles principales de l’archipel en automne, empruntez les Sentiers entre Vents et Marées, tracés sur des sentiers naturels et aménagés, des routes secondaires et de longues plages. Bien balisés, ceux-ci sont divisés en 13 étapes de 10 à 28 km, pour un total de 230 km!

Au fil de votre randonnée, vous découvrirez des secteurs, des villages et des attraits qui font la renommée de cette région. Par exemple, l’étape Baie de Plaisance vous permettra d’accéder à la plage de La Martinique (13 km) et d’atteindre Les Demoiselles, ces buttes offrant un point de vue hors de l’ordinaire. L’étape Les Caps vous mène au village de Fatima après un court détour au phare du Borgot, tandis que l’étape Old Harry vous donne accès à la réserve nationale de la faune de la Pointe-de-l’Est, avec sa végétation sauvage. Une expérience unique vous attend lors de l’étape Île d’Entrée, alors que vous pourrez arpenter la seule île habitée non reliée à l’archipel. Ne manquez pas l’ascension de Big Hill, le plus haut sommet de la région, d’où vous aurez une vue à 360 degrés sur le golfe du Saint-Laurent!

En savoir plus sur la randonnée aux Îles de la Madeleine

N’attendez plus! Planifiez vos excursions dans nos régions et, surtout, n’oubliez pas d’apporter dans vos bagages des vêtements pour tous les types de température et de bonnes chaussures de marche! Vous profiterez ainsi pleinement des joies de l’automne au Québec côté mer!

Vous souhaitez découvrir les régions du Québec côté mer cet automne? Profitez de 25 % de rabais grâce aux forfaits Explore Québec sur la route offerts par les agences, voyagistes et agences réceptives de la province. Trouvez dès maintenant votre forfait au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie, en Côte-Nord ou aux Îles de la Madeleine.

Catégories Quoi faire

Auteur Anne-Josée Pineau

Native du Bas-Saint-Laurent, Anne-Josée Pineau est une amoureuse de son coin de pays et elle ne se fait pas prier pour le faire découvrir aux autres. Jamais bien loin du bord de mer, elle est fascinée par les phares et pourrait bien se nourrir uniquement de fruits de mer! Sur le blogue du Québec maritime, elle aime vous présenter les attraits les plus originaux de nos régions, vous faire saliver en parlant des saveurs locales et vous intriguer en vous révélant quelques beautés cachées de notre territoire. Bref, elle souhaite vous donner une foule d’idées pour que vos vacances soient inoubliables!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire