Le blogue du Québec maritime

Côte-Nord : un territoire unique à savourer
  • Tourisme Côte-Nord

Côte-Nord : un territoire unique à savourer

La Côte-Nord est un territoire de nature et de démesure où se côtoient les plages sauvages à perte de vue et les archipels mythiques aux rochers travaillés par la mer, les puissantes rivières et les tourbières, les baleines et les oiseaux, la forêt boréale et la taïga. Des espaces infinis qui regorgent d’air pur et de saveurs uniques à découvrir.

Le golfe du Saint-Laurent dans notre assiette

Avec pas moins de 1300 kilomètres de côtes au nord du 48e parallèle, la Côte-Nord porte bien son nom! Cette étendue de littoral rime bien sûr avec des paysages inimitables, mais aussi avec un véritable festin de saveurs de la mer. Une visite de la région est l’occasion de déguster une foule de poissons, mollusques et fruits de mer élevés ou pêchés près des côtes ou plus loin au large.

Parmi les grandes vedettes des pêcheries nord-côtières figure la petite, mais oh! combien savoureuse crevette nordique. Et que dire du crabe des neiges! De nombreux autres trésors de la mer comme les pétoncles, les myes, le flétan, les buccins (ou bourgots), les moules, les oursins et les couteaux de mer, pour ne nommer que ceux-là, feront le bonheur des visiteurs qui parcourent la route 138.

À Sept-Îles, La ferme maricole Purmer propose des excursions d’une durée de deux heures et demie pour aller visiter son site d’élevage de moules au large. Une activité idéale pour explorer l’archipel des Sept Îles et enrichir sa culture alimentaire sur la mariculture, dégustation des produits on ne peut plus frais en prime! À Bonne-Espérance, l’entreprise Aqua Labadie propose pour sa part des excursions en mer à la découverte de l’élevage de pétoncles géants cette fois. 

Saveurs sauvages

Côté terre, la région rime avec une ribambelle de saveurs boréales! Emblématique de la Côte-Nord, la chicoutai est un petit fruit qui ressemble à une grosse framboise de couleur orangée et qui pousse dans les grandes tourbières de la région. Le fruit se récolte à la fin juillet, la période de l’année où il est possible de le savourer frais, avec son goût acidulé caractéristique. Le reste de l’année, on le déguste en confiture, coulis, sirop, gelée, beurre, vinaigrette et autres produits cuisinés et transformés. Les restaurateurs de la région savent la mettre en valeur au menu en l’utilisant côté salé comme côté sucré, tandis que certains artisans offrent aux gourmands une belle sélection d’appétissants produits à savourer sur le champ ou à glisser dans ses bagages. C’est entre autres le cas de la célèbre Maison de la Chicoutai, située à Rivière-au-Tonnerre. Le petit fruit est si spécial qu’une portion de la 138 est baptisée « route de la chicoutai » en son honneur!

La chicoutai n’est pas le seul petit fruit sauvage à se mettre sous la dent sur la Côte-Nord. Restaurateurs et artisans gourmands vous feront aussi découvrir le bleuet sauvage de la région, l’airelle (aussi appelée « graine rouge »), la groseille, la camarine et plus encore. Et au-delà des fruits, on cueille sur ce grand territoire nordique une foule d’autres saveurs sauvages : thé du Labrador, champignons, sapin, myrique baumier, chaga, thé des bois, etc. Les Saveurs Boréales à Forestville, Trésors des Bois à Sept-Îles et De baies et de sève à Natashquan permettent de s’approvisionner en différentes saveurs sauvages. Martin Brisson, chef-propriétaire d’origine autochtone de La Galouïne Auberge & Restaurant, au cœur de Tadoussac, a développé sa gamme de produits Terroir Boréal Saveurs natives (épices, poudres, tartinades, etc.), qu’il utilise dans ses plats au restaurant et que l’on peut acheter pour ramener à la maison.

À boire!

Parce que parcourir un territoire aussi vaste, ça donne soif! À Baie-Comeau, on s’arrête à la microbrasserie St-Pancrace, qui élabore des bières inspirées de l’histoire, des légendes et des coutumes de la région par le choix d’ingrédients comme par le design des étiquettes. Une de leurs bières emblématiques s’appelle Crâââbe (en référence à la prononciation locale) et est réellement brassée avec des carapaces de crabe! Il est possible de participer à une visite guidée de l’usine et de manger sur place. 

Découvrez aussi la Microbrasserie Tadoussac et La Compagnie de Sept-Îles, ainsi que la Distillerie Puyjalon, à Havre-Saint-Pierre et la Distillerie Vent du Nord, de Baie-Comeau, qui produisent notamment des gins aux aromates provenant du terroir local.

Plus encore!

Lorsque le moment de se mettre à table est venu, laissez-vous tenter par La Galouïne Auberge & Restaurant (mentionnée plus haut), l’Hôtel Tadoussac, le Bistro La Marée Haute, Chez Mathilde, le Restaurant-Pêcherie Manicouagan, le café-bistro l’Échouerie et plusieurs autres suggestions répertoriées ici. Consultez aussi la Table bioalimentaire de la région pour plus de suggestions. Bonnes découvertes gourmandes!

Auteur Julie Aubé

Nutritionniste, rédactrice et conférencière, Julie Aubé a une curiosité insatiable et un grand enthousiasme pour tout ce qui touche à l’alimentation. Au fil des ans, elle a développé un intérêt marqué pour l’agrotourisme et le tourisme gourmand, parce que pour elle, « bien manger » ne se limite pas aux saveurs et à la qualité nutritive des aliments. Non! Bien manger veut aussi dire s’intéresser à l’origine des aliments ainsi qu’aux producteurs et artisans. Elle visite et savoure les régions du Québec maritime chaque année, si ce n'est chaque saison!

Site Web : julieaube.com
Facebook : www.facebook.com/AubeJulie
Instagram : www.instagram.com/julieaubedtp
Twitter : twitter.com/JulieAubeDtP 

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire