Le blogue du Québec maritime

Gaspésie : un territoire unique à savourer
  • La Maison du Pêcheur, Percé, Gaspésie
    Roger St-Laurent/Tourisme Gaspésie

Gaspésie : un territoire unique à savourer

Entre vent du large et forêts sauvages, montagnes isolées et ports de pêche animés, champs cultivés et villages colorés, la Gaspésie offre de multiples paysages, berceaux d’un éventail de saveurs bien ancrées. Bordée par le Saint-Laurent au nord et par la baie des Chaleurs au sud, la péninsule gaspésienne est un territoire à explorer en prenant le temps d’en apprécier tous les détours et arrêts gourmands.

La mer, des yeux à l’assiette

En Gaspésie, on se met des paysages maritimes plein les yeux toute la journée et, quand vient l’heure de manger, on savoure la mer de mille et une manières. Les guédilles au homard, au crabe ou aux crevettes nordiques se dégustent dans tous les casse-croûte. Les poissons fumés sont fantastiques pour égayer vos pique-niques et apéros ou pour garnir pâtes, pizzas et autres repas. Plusieurs poissons, fruits de mer et algues sont aussi à la carte dans de nombreux restaurants, permettant de goûter à des accords « saveurs et paysages » mémorables.

Lors de votre visite dans la péninsule, vous repérerez le logo de Fourchette bleue chez plusieurs poissonneries et restaurateurs. Il indique que ces établissements offrent au moins deux espèces marines qui figurent sur la liste des espèces à valoriser lors de l’année en cours. Il s’agit d’un écoguide qui rassemble des espèces comestibles présentes en quantité suffisante dans le Saint-Laurent, dont la pêche ne nuit pas aux fonds marins et qui gagnent à être mieux connues. Fourchette bleue est une initiative d’Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts, un musée à visiter! N’hésitez pas à participer aux excursions pour en apprendre davantage sur la pêche et à l’activité « Osez goûter! ».

Petits fruits de Gaspésie

Du côté de la Baie-des-Chaleurs, la Ferme Bourdages Tradition se spécialise dans la culture de la fraise, dont vous pouvez faire l’autocueillette en saison. Quel que soit le moment de votre visite, il est toujours possible de s’approvisionner en plusieurs produits inspirés de la vedette des lieux. Les classiques tartes et confitures côtoient des boissons alcoolisées à la fraise, et ce n’est pas tout! La Ferme Bourdages Tradition a aussi élaboré un vin de rhubarbe délicieux. À découvrir! Dans la vallée de la Matapédia, la Vallée de la framboise (qui est aussi un Économusée®) propose également de l’autocueillette, ainsi que des visites de la ferme et une belle sélection de boissons alcoolisées à la framboise.

Fleurs comestibles

Dès l’entrée en territoire gaspésien, un arrêt s’impose aux Jardins de Métis. Déambuler dans les jardins enchanteurs, saluer les « moutondeuses », admirer l’impressionnante variété de fleurs comestibles puis les savourer à la table des jardins, voilà une bien douce façon de profiter d’une journée en plein air. De passage à Métis-sur-Mer, visitez aussi l’Atelier culinaire Ferry, le nouveau repère gourmand de Pierre-Olivier Ferry, qui a longtemps été chef aux Jardins de Métis et qui propose aujourd’hui des gelatos aux saveurs du territoire et plus encore.

Saveurs des forêts

Outre les érablières de la Gaspésie, les forêts de la région regorgent de saveurs, comme les champignons sauvages par exemple. Bolets, cèpes, chanterelles, armillaires, lactaires et j’en passe : tant de goûts, de couleurs et de parfums à découvrir. L’entreprise Gaspésie Sauvage, à Douglastown, offre d’ailleurs une ribambelle de champignons ainsi que d’autres saveurs des bois.

Côté soif

En plus des vins de fraise, de rhubarbe et de framboise mentionnés plus haut, la Gaspésie ne manque pas d’options alléchantes pour se désaltérer. La microdistillerie O’Dwyer produit notamment un gin, La Radoune, fabriqué avec quatre champignons de Gaspésie Sauvage. Jetez un coup d’œil au circuit de la route des Bières pour cheminer d’une microbrasserie à l’autre en faisant le tour de la péninsule. Vous serez surpris du nombre! En plus des alcools gaspésiens, le microtorréfacteur de la Brûlerie du Quai, à Carleton-sur-Mer, est un arrêt de choix pour les amateurs de café et de chocolat.  

Marchés, festivals et bonnes tables

Lors d’une visite dans la région, on s’arrête dans les marchés publics que l’on croise sur notre chemin, on profite des différents festivals qui animent le territoire et on fait honneur aux nombreux restaurants qui nous laisseront de savoureux et impérissables souvenirs! De l’Auberge le Gîte du Mont-Albert à La Maison du Pêcheur en passant par La Broue dans l’Toupet, Le Cargo, Le Paqbo et plusieurs autres, régalez-vous! Visitez le site de Gaspésie Gourmande pour plus d’information.

Auteur Julie Aubé

Nutritionniste, rédactrice et conférencière, Julie Aubé a une curiosité insatiable et un grand enthousiasme pour tout ce qui touche à l’alimentation. Au fil des ans, elle a développé un intérêt marqué pour l’agrotourisme et le tourisme gourmand, parce que pour elle, « bien manger » ne se limite pas aux saveurs et à la qualité nutritive des aliments. Non! Bien manger veut aussi dire s’intéresser à l’origine des aliments ainsi qu’aux producteurs et artisans. Elle visite et savoure les régions du Québec maritime chaque année, si ce n'est chaque saison!

Site Web : julieaube.com
Facebook : www.facebook.com/AubeJulie
Instagram : www.instagram.com/julieaubedtp
Twitter : twitter.com/JulieAubeDtP 

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire