Le blogue du Québec maritime

Observation de la faune en automne : les espèces à ne pas manquer!
  • Orignal, Parc national de la Gaspésie
    Éric Deschamps

Observation de la faune en automne : les espèces à ne pas manquer!

Dans nos régions, l’automne est une saison de choix pour les amoureux de la faune. Que ce soit dans un parc national ou dans l’un de nos multiples sites naturels tels que le Saint-Laurent et son littoral, les vastes forêts, les hautes montagnes et les nombreuses îles, vous trouverez plusieurs espèces animales à observer, en tout respect de leur mode de vie et de leur environnement. Nous vous en présentons quelques-unes ici.

Des mammifères marins spectaculaires

Jusqu’à 13 espèces de baleines fréquentent les eaux du Saint-Laurent, et ce, jusqu’au mois d’octobre. Leur présence est d’ailleurs accrue en automne et on peut souvent mieux repérer leur souffle au loin pendant cette période, grâce aux écarts de température entre leur expiration et l’air à la surface. Lors d’une excursion en mer ou directement du rivage, vous pourrez alors faire de belles observations!

En plus des rorquals à bosse, des rorquals communs, des marsouins et autres cétacés, il est fréquent de voir partout dans nos régions des phoques communs et des phoques gris. Nageant dans la mer ou paressant sur un rocher sous les rayons du soleil, ces deux espèces sont présentes en très grand nombre jusqu’au début de l’automne.

Des oiseaux par milliers

Le Saint-Laurent étant une voie migratoire d’importance, il n’est pas étonnant qu’on puisse observer autant d’espèces aviaires pendant la saison automnale! Alors que le Bas-Saint-Laurent les attire grâce à sa mosaïque d’habitats, dont les marais côtiers utilisés comme haltes migratoires, la Gaspésie est privilégiée par sa position géographique, son climat maritime et ses températures clémentes.

Sur l’autre rive du Saint-Laurent, la Côte-Nord accueille chaque automne des milliers d’oiseaux de proie et plusieurs espèces boréales. Du côté des Îles de la Madeleine, ce sont les oiseaux de rivage qu’on retrouve en grand nombre. À vos jumelles, afin de ne pas manquer les eiders à duvet, les oies blanches, les fous de Bassan, les pygargues à tête blanche, les faucons pèlerins (et plus encore) dans nos régions!

Des cervidés majestueux

Véritables rois de nos forêts, les orignaux, les cerfs de Virginie et les caribous se laissent facilement observer, que ce soit lors d’une randonnée autonome ou à l’occasion d’une activité guidée. Bien présents en automne dans les parcs nationaux et réserves fauniques du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord, l’orignal et le cerf de Virginie sont particulièrement photogéniques, le premier avec son magnifique panache (seuls les mâles en ont un, le saviez-vous?) et le second avec ses grands yeux curieux! Prenez le temps de les contempler, tandis qu’ils s’alimentent au détour d’un sentier.

C’est dans le parc national de la Gaspésie, plus précisément dans le secteur du mont Jacques-Cartier, qu’on peut apercevoir les derniers caribous vivant au sud du Saint-Laurent. Le sentier accessible jusqu’au 30 septembre culmine à 1 270 mètres d’altitude, en pleine toundra alpine, et vous aurez la chance d’y faire de belles observations comportementales alors que les mâles et les femelles se rassemblent en préparation du rut.

Des ours noirs impressionnants

Si cette espèce peut sembler effrayante au premier abord, la meilleure façon de l’observer demeure lors d’une activité encadrée avec un guide expérimenté. Offertes en Côte-Nord et en Gaspésie, ces dernières se déroulent dans des abris sécuritaires, où vous aurez tout le loisir d’admirer ces imposantes bêtes en plus d’en apprendre davantage sur leurs mœurs. Même s’il est plutôt rare de croiser la route d’un ours noir en nature, sachez qu’il est alors conseillé de s’en éloigner en manifestant votre présence.

Et vous? Quelles espèces espérez-vous voir lors de votre prochain voyage dans nos régions?

Auteur Anne-Josée Pineau

Native du Bas-Saint-Laurent, Anne-Josée Pineau est une amoureuse de son coin de pays et elle ne se fait pas prier pour le faire découvrir aux autres. Jamais bien loin du bord de mer, elle est fascinée par les phares et pourrait bien se nourrir uniquement de fruits de mer! Sur le blogue du Québec maritime, elle aime vous présenter les attraits les plus originaux de nos régions, vous faire saliver en parlant des saveurs locales et vous intriguer en vous révélant quelques beautés cachées de notre territoire. Bref, elle souhaite vous donner une foule d’idées pour que vos vacances soient inoubliables!

Laisser un commentaire
*

(0) commentaire